Fermer
Le France #Divers - #PSA Peugeot Citroën - #Véhicule connecté

Les assistants vocaux montent à bord des voitures

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
Les assistants vocaux montent à bord des voitures

D’ici à quelques années, la plupart des voitures seront dotées d’assistants vocaux et les passagers pourront naviguer avec la voix dans les menus du véhicule. Il y a quelques jours, Google a présenté aux développeurs la nouvelle mouture d’Android Auto, son système d’exploitation automobile. Celui-ci sera doté d’un assistant vocal permettant de régler la climatisation ou de faire coulisser le toit ouvrant. Premiers clients de cette version, Audi et Volvo, qui ont prévu d’installer le logiciel sur leurs prochains modèles.

Google, Apple, Microsoft, Amazon, Baidu, Alibaba, tous les grands noms de la high-tech planchent sur les assistants vocaux, investissant des sommes colossales dans la recherche sémantique et l’intelligence artificielle appliquée au dialogue. Et l’automobile constitue pour eux un terrain de jeu évident. « Les gens ont été déçus par le passé par des dialogues lents et fastidieux. Mais les nouveaux systèmes qui arrivent dans les voitures proposent des conversations naturelles, sans ‘menu’ », affirme Arndt Weil, le patron Automobile de Nuance, un expert du sujet.

Aujourd’hui, on trouve les prémices de la seconde génération d’assistants vocaux entre autres chez Mercedes, BMW ou General Motors (Nissan ou Hyundai ont également des projets en la matière). Sous le capot du Peugeot 3008 ou du futur DS7 Crossback, on recense des « agents conversationnels » capables de monter le chauffage si on leur dit « j’ai froid ». « Il faut appuyer sur un bouton, et ensuite parler normalement. La voix dit qu’elle vous écoute, ensuite qu’elle vous comprend », explique Saran Diakité Kaba, responsable de l’expérience utilisateur et de l’interface homme-machine chez PSA. « Il y a encore beaucoup de travail pour donner au conducteur une continuité d’expérience et surtout proposer quelque chose qui ait de la valeur », poursuit-elle.

En clair, les aléas de la connexion Internet ou les problèmes d’accent ou la multiplicité des langues peuvent encore limiter la technologie. Mais à entendre Saran Diakité Kaba, on peut d’ores et déjà tracer trois grands cercles d’usages potentiels pour les assistants vocaux. Le premier, c’est la voix pour naviguer plus facilement dans les « menus » de la voiture, souvent fastidieux. « Cela ne remplacera pas forcément le reste. Parfois, un bouton reste plus efficace », note-t-elle. Le deuxième cercle, c’est la voix pour connecter la voiture à un écosystème d’objets connectés, du frigo à l’alarme en passant par la machine à laver. Le troisième, enfin, c’est la fusion avec les agendas personnels, pour relier le véhicule avec les rendez-vous, les contacts, les billets de train du conducteur et/ou de ses passagers. « Plus les systèmes vocaux seront perfectionnés, plus ils devront être développés en lien avec les constructeurs. Eux seuls savent à quoi ressemblera une voiture dans dix ou quinze ans », relève Arndt Weil. (ECHOS 31/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.