Fermer
Le Etats Unis #Conduite autonome - #Essai - #Juridique - #Réglementation

La Californie veut assouplir sa réglementation sur les tests de voitures autonomes

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
La Californie veut assouplir sa réglementation sur les tests de voitures autonomes

La Californie veut assouplir sa réglementation pour les tests de voitures autonomes, afin notamment d’autoriser des véhicules sans « conducteur humain ».

Les nouvelles règles doivent encore être soumises à une consultation publique, avec une version finale prévue d’ici à la fin de l’année, a indiqué le Département des véhicules à moteur (DMV) dans un communiqué. Elles « étendent notre programme existant de tests de véhicules autonomes, afin d’inclure des véhicules où aucun conducteur humain n’est présent », a indiqué Jean Shiomoto, directeur du DMV.

La Californie avait été critiquée pour vouloir empêcher que les voitures autonomes qui seraient un jour commercialisées dans l’Etat soient vraiment « sans chauffeur » : des règles proposées fin 2015 imposaient qu’une personne titulaire du permis de conduire soit toujours présente dans le véhicule et capable d’en reprendre le contrôle, et c’est cette personne qui était considérée comme responsable en cas d’infraction au code de la route ou d’accident.

La NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) avait toutefois estimé quelques mois plus tard qu’un système informatique basé sur l’intelligence artificielle des voitures autonomes pouvait être considéré comme leur « conducteur ».

La Californie, et en particulier la Silicon Valley, est un emplacement de prédilection pour les nombreux constructeurs d’automobiles et sociétés de technologie qui travaillent actuellement sur les voitures sans chauffeur, et l’assouplissement des règles vise à protéger cette position. Le DMV rappelle avoir octroyé un permis à 27 fabricants pour tester des voitures sans chauffeur sur ses routes. (AFP 11/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.