Fermer
Le Allemagne #Audi - #Conduite autonome - #Divers - #Intelligence artificielle

M. Stadler (Audi) s’est exprimé sur l’intelligence artificielle

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
M. Stadler (Audi) s’est exprimé sur l’intelligence artificielle

A l’occasion du Congrès de l’ONU à Genève, le président d’Audi, Rupert Stadler, a prononcé un discours sur l’intelligence artificielle, notamment en lien avec la voiture autonome.

Dans son discours d’ouverture du sommet mondial sur l’intelligence artificielle « AI for Good », M. Stadler a déclaré que l’automatisation de la conduite est une occasion d’améliorer les conditions de vie.

Il a toutefois tempéré son discours en soulignant que « dans les situations où un accident est inévitable, la voiture autonome doit pouvoir prendre une décision ». Cela implique des réflexions juridiques et éthiques.

M. Stadler a ainsi souligné que, ces deux dernières années, Audi a mis en place le réseau interdisciplinaire « beyond », qui regroupe des experts de l’intelligence artificielle (IA) dans les domaines des sciences et des affaires. L’objectif est d’étudier les effets sociaux de l’IA dans l’automobile et dans le monde du travail.

« L’industrie automobile ne peut pas répondre seule aux questions éthiques et juridiques que soulève la conduite autonome », a expliqué M. Stadler. « [Des acteurs des] sciences, [de l’] industrie, [de la] politique et [de la] société doivent travailler ensemble ».

Outre les questions juridiques et éthiques, l’initiative « beyond » veut se pencher sur l’avenir du monde du travail à l’ère de l’IA.

« Fondamentalement, nous devons veiller à ce que l’intelligence artificielle soit développée au bénéfice de la société. La manière dont l’IA changera nos vies dépendra de nous et de la façon dont nous utiliserons le potentiel des nouvelles technologies », a conclu M. Stadler. (COMMUNIQUÉ AUDI juin 2017)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.