Fermer
Le Allemagne #BMW - #Divers - #Modèle - #Voiture autonome

BMW prévoit de lancer son iNext en 2021

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
BMW prévoit de lancer son iNext en 2021

BMW prévoit de lancer son iNext en 2021 ; dès son lancement, le modèle proposera un système de conduite autonome de niveau 4. Selon l’échelle d’automatisation proposée par la SAE (Society of Automotive Engineers – société des ingénieurs automobiles),
au Niveau 4, le véhicule peut circuler de manière autonome mais le conducteur doit rester attentif.

Dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (6/4/17), le responsable des ventes de BMW, Ian Robertson, a déclaré que la façon dont le constructeur lancerait cette voiture autonome dépendrait de chaque marché et varierait selon différents facteurs (suivant le cadre légal prévu dans différents pays, mais aussi la propension des consommateurs à opter pour un véhicule autonome).

M. Robertson a en ajouté que la conduite autonome posait de nombreux défis à relever. Notamment, il indiqué que les constructeurs doivent envisager ce qu’il est possible de réellement faire dans une voiture autonome lorsque celle-ci est en mouvement. En effet, la voiture autonome ne supprimera pas le mal des transports et certains « conducteurs » ne pourront donc pas lire ou travailler dans leur voiture pendant que celle-ci circule de manière autonome.

M. Robertson a par ailleurs précisé que l’iNext – bien qu’automatisée – comporterait toujours un volant et des pédales, car une intervention humaine pourra parfois être encore nécessaire.

Enfin, interrogé sur la gamme de modèles de BMW, M. Robertson a indiqué que la marque allait conserver ses trois cabriolets actuels, même si le marché des cabriolets ne progresse pas actuellement.

En outre, BMW ne prévoit pour l’instant pas de proposer une variante rallongée de la Série 5 en Russie, notamment car il faudrait l’importer de Chine, voire importer des collections depuis la Chine pour un assemblage final en Russie, ce qui causerait d’importantes complications en termes d’infrastructures, pour des volumes limités.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.