triangle orange
Le

Le zoom de 15H30

Téléchargez
Icone
triangle bleu
Etats-Unis

Voitures autonomes : Waymo fait la course en tête en Californie

S’il est encore trop tôt pour imaginer un déploiement commercial des voitures autonomes à court terme, les acteurs du secteur multiplient les...

S’il est encore trop tôt pour imaginer un déploiement commercial des voitures autonomes à court terme, les acteurs du secteur multiplient les essais sur route pour améliorer la fiabilité de leurs véhicules. C’est notamment le cas en Californie, véritable laboratoire où soixante-deux entreprises sont habilitées à mener des expérimentations.

Les données sur les essais de véhicules autonomes publiées récemment par le Département californien des véhicules à moteur (DMV) montrent que Waymo a une bonne longueur d’avance sur ses concurrents. Parmi les quarante-huit entreprises ayant mené des essais sur les routes californiennes l’an dernier, la filiale de conduite autonome d’Alphabet (maison mère de Google) est celle qui a parcouru le plus de kilomètres et qui a enregistré un taux de désengagement du système de pilotage automatique le plus faible.

Entre 2017 et novembre 2018, les voitures de Waymo ont parcouru 1,2 million de miles (près de 2 millions de kilomètres), avec en moyenne une intervention humaine tous les 11 018 miles (17 731 kilomètres), contre 5 595 miles l’année précédente.

Cruise, la filiale de General Motors, arrive en deuxième position avec une intervention humaine tous les 5 205 miles (8376 kilomètres) en moyenne sur ses véhicules. Les start-ups Zoox et Nuro, dont les véhicules ont parcouru 1 923 et 1 028 miles (3 094 et 1 654 kilomètres) entre deux interruptions du pilote automatique, affichent des résultats très honorables et devancent Baidu, la start-up Aurora, Toyota ou encore Mercedes.

Uber et Apple apparaissent quant à eux très en retard sur la concurrence. Les chiffres fournis par la firme à la pomme – qui n’a débuté ses tests sur route qu’en 2017, soit sept ans après Waymo – montrent en effet que ses véhicules parcourent 1,15 mile (1,85 kilomètre) en moyenne avant une intervention humaine (en 2018, sa flotte de véhicules a parcouru 128 000 kilomètres et 69 510 « désengagements ont été recensés). Le fossé est encore plus important pour le géant des VTC, qui affiche de grandes ambitions dans le secteur, mais a dû stopper ses tests dans le courant de l’année dernière après un accident mortel provoqué par un de ses véhicules. Il faut en moyenne trois interventions humaines pour chaque mile parcouru par ses véhicules.

Les données communiquées par les entreprises doivent cependant être relativisées. En premier lieu, parce que les autorités n’ont pas précisément défini ce qui constitue un désengagement, laissant une marge d‘appréciation à chaque entreprise, et parce que les chiffres du Département des véhicules à moteur ne font pas la différence entre les interventions humaines, par exemple celles liées à un bug du logiciel ou celles rendues obligatoires pour éviter de provoquer un accident. Les données peuvent en outre être faussées par le type d’essais réalisés. Circuler sur une autoroute par beau temps est beaucoup plus aisé pour une voiture autonome que de rouler en ville sous la pluie et nécessite donc moins de reprise en main par les opérateurs.

Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez tous les zoom éco de 15h30