triangle orange
Le

Le zoom éco de 15H30

Téléchargez
Icone
triangle bleu
Etats-Unis

Les voitures compactes ont-elles un avenir aux Etats-Unis?

L’avenir des voitures compactes est incertain aux Etats-Unis, où l’engouement pour les tout-terrain/tout-chemin de loisir et les pick-ups a...

L’avenir des voitures compactes est incertain aux Etats-Unis, où l’engouement pour les tout-terrain/tout-chemin de loisir et les pick-ups a poussé les champions locaux à abandonner progressivement leur production faute de rentabilité.

Dopée par la flambée inédite des prix du pétrole en 2008 et la crise financière, la demande pour ces « petites » voitures s’est totalement effondrée ces trois dernières années, laissant les constructeurs avec des usines en surcapacités.

Le retournement du marché est manifeste au salon de l’automobile de Detroit, où les annonces majeures des fleurons du secteur portent essentiellement sur les tout-terrain de loisir, les pick-ups et les tout-chemin de loisir. Le groupe Volkswagen est l’un des rares constructeurs à présenter une nouvelle berline destinée à être commercialisée en Amérique du Nord dans les prochains mois, la Passat, indique l’AFP.

Selon le cabinet LMC Automotive, les ventes de voitures traditionnelles devraient s’effondrer et ne plus représenter que 21,5 % du marché automobile américain d’ici à 2025. La part des voitures dans les ventes atteignait encore 50 % il y a six ans. Elle était tombée à 31,2 % l’an dernier.

Symbole du désamour des Américains vis-à-vis des voitures, les populaires Toyota Camry, Honda Accord, Ford Fusion, et Nissan Altima ont vu leurs ventes reculer respectivement de 11,3 %, 9,8 %, 17,2 % et 18 % en 2018.

Pour coller aux goûts des consommateurs et tenter de résoudre les problèmes de surcapacités, les constructeurs américains ont décidé d’appliquer une solution radicale. General Motors a ainsi annoncé fin novembre qu’il allait cesser de fabriquer six voitures : les Cadillac CT6 et XTS, les Chevrolet Impala, Cruze et Volt, et la Buick LaCrosse. Ford, de son coté, ne produira plus la Fusion, la Taurus et la Focus aux Etats-Unis d’ici à 2020. « Ford perd environ 800 millions de dollars par an en vendant des compactes en Amérique du Nord », explique Bob Shanks, directeur financier de l’entreprise. Bill Ford, président de Ford, indique toutefois que s’il y avait un regain d’intérêt pour les voitures compactes, le constructeur pourrait s’y adapter rapidement. Fiat Chrysler avait été le premier à amorcer un désengagement du segment des voitures compactes dès 2016, en mettant fin à la production de la Dodge Dart et de la Chrysler 200 pour se concentrer sur les tout-terrain Jeep et les pick-ups Ram.

Les constructeurs asiatiques, comme Toyota et Honda, pensent quant à eux que les voitures compactes ont encore leur place dans les usines américaines. « Il y a encore 5,2 millions de véhicules vendus sur ce créneau, et ça reste un gros marché sur le plan mondial et un marché sur lequel nous restons engagés », explique Robert Carter, responsable des ventes chez Toyota.

« Ce n’est pas que les compactes sont mortes. Les compactes qui sont mal produites sont mortes », estime le blog MotorTrend.

Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez tous les zoom éco de 15h30