Fermer
Retour
Industrie automobile en France: Économie, Marché Français, Compétitivité #Economie - #France - #Industrie automobile - #Le saviez-vous?

L’industrie automobile, pilier essentiel de l’économie locale en France

Icone de twitter
autodrome_LM Icone de retweet
RT @autodrome_LM: Et voici les deux véhicules sécurité de ce samedi : deux superbes @alpine_cars A110, en partenariat avec
Icone de twitter
F1 Icone de retweet
RT @F1: Those elevation changes 😙👌 🇵🇹 #PortugueseGP #F1
Icone de twitter
alpine_cars Icone de retweet
RT @alpine_cars: Les Alpes : terrain de jeu favori de l’ septembre dernier, des passionnés Alpine se sont rassemblés pour #AlpineA110
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

L’industrie automobile est un des secteurs essentiels de l’économie Européenne dans son ensemble et de l’économie française en particulier. Elle regroupe la construction de véhicules automobiles, la fabrication de carrosseries et remorques, la fabrication d’équipements automobiles.

Les chiffres de production devraient se maintenir en 2021-2022, avec la fabrication de nouveaux modèles en France : L’usine PSA de Poissy devrait accueillir l’an prochain l’assemblage du nouveau modèle Opel Mokka, Un véhicule utilitaire Mitsubishi est programmé sur le site Renault de Sandouville. Enfin, Toyota Valenciennes assurera la production d’un petit SUV dès la fin de l’année 2020. Et si la Smart ForTwo va quitter Hambach, en Moselle, pour s’installer en Chine, l’usine fondée il y a deux décennies recevra bientôt un véhicule électrique Mercedes.

 

La compétitivité, la clé de la performance

En France, la crise financière et économique de 2008 a eu des répercussions importantes sur le secteur auto, des fournisseurs jusqu’à la vente et la réparation. La contraction de l’activité a fragilisé le tissu de production, le gouvernement a mis en place une politique favorisant la compétitivité de l’industrie française et notamment de la filière automobile. Constructeurs et fournisseurs ont tout mis en œuvre pour développer leur activité et maintenir en France leurs sites industriels et de recherche et développement.  L’industrie automobile est d’ailleurs la première branche en matière de dépenses intérieures et de R&D parmi les entreprises françaises.

Les constructeurs se sont mobilisés et ont investi massivement pour développer les meilleures technologies afin de respecter les réglementations exigeantes, notamment en matière d’environnement, et de répondre aux besoins croissants face au déploiement du numérique, du véhicule connecté et des services de mobilités.

Début 2020, à nouveau, la crise du COVID a mis à mal l’économie dans son ensemble et la filière automobile en particulier. L’arrêt de la production pendant 2 mois, la chute des ventes, et la baisse d’activité d’entretien et de réparation, ont à nouveau fragilisé l’ensemble de la filière, concessionnaires, réparateurs, constructeurs, fournisseurs et équipementiers.

La filière automobile est déterminée à faire face à cette crise d’une ampleur exceptionnelle. Elle mobilise tous ses efforts pour suivre les impacts de l’onde de choc économique sur le secteur, anticiper les mesures à déployer et accompagner les entreprises tout au long de la chaîne.

 

Le Saviez-vous ?

En 2019, L’industrie automobile était l’un des principaux contributeurs à la production industrielle en France :

  • L’industrie automobile c’est : 2 200 000 véhicules produits en France dont 1 900 000 unités par les constructeurs Français
  • 19 sites de production et d’assemblage en France
  • 2 694 000 véhicules (VP et VUL) immatriculés en 2019
  •  L’industrie automobile c’est aussi : 2,2 millions emplois induits par l’automobile, soit 8 % de la population active qui travaille directement ou indirectement pour l’industrie automobile.

o   498 000 emplois générés par les activités de production automobile (293 000 dans les matières premières et 205 000 dans la production industrielle)

o   526 000 emplois liés à l’usage automobile : vente de voitures, réparation, location, assurances, distribution carburant…

o   1 180 000 emplois dans les transports et services

Les modèles assemblés dans des usines françaises :

Groupe Renault :

  • Usine Georges-Besse de Douai (Nord) : Renault Scenic, Talisman et Espace

  • Usine Renault de Flins (Yvelines) : Renault ZOE, Nissan Micra

  • Usine Alpine-Renault de Dieppe (Seine-Maritime) : Alpine A110

  • Usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime) : Renault Trafic, Fiat Talento, Nissan NV300

  • Usine Renault de Maubeuge (Nord) : Renault Kangoo, Mercedes Citan, Nissan NV250

  • Usine Sovab-Renault de Batilly (Meurthe-et-Moselle) : Renault Master, Nissan NV400, Opel Movano

 

Groupe PSA :

  • Usine PSA de Sochaux (Doubs) : Peugeot 3008, 308, 5008, Opel Grandland X

  • Usine PSA de Poissy (Yvelines) : DS3 Crossback, Opel Mokka

  • Usine PSA de Mulhouse (Haut-Rhin) : DS7 Crossback, Peugeot 508

  • Usine PSA de Rennes-La Janais (Ille-et-Vilaine) : Citroën C5 Aircross, Peugeot 5008

  • Usine SEVEL Nord à Lieu-Saint-Amand (Nord) : Peugeot Expert & Traveller, Citroën Jumpy & Space Tourer, Opel Vivaro & Zafira Life, Toyota ProAce & ProAce Verso, Vauxhall Vivaro.

Toyota :

  • Usine TMMF à Onnaing, près de Valenciennes (Nord) : Toyota Yaris thermique et hybride ainsi que le futur petit SUV de la marque japonaise

Daimler AG :

  • Usine “Smartville” d’Hambach (Moselle) : Smart ForTwo

Groupe Volkswagen :

  • Usine Bugatti de Molsheim (Bas-Rhin) : Bugatti Chiron


Le Saviez-vous ?

84 Milliards d’€ – C’est le montant des taxes en France issues de l’automobile en 2019. La France figure parmi les pays ayant les taxes les plus élevées sur l’automobile, 2eme pays Européen après l’Allemagne avec 93 milliards d’€ (Italie : 76 milliards, UK : 54 milliards, Espagne : 30 milliards d’€)

EN SAVOIR PLUS

L’industrie automobile est donc le principal contributeur au budget de la France

Les plus gros postes contributeurs étant :

  • 43 milliards issus des taxes sur les carburants

  • 18,7 milliards issus des taxes sur les ventes et réparation des véhicules.

  • 12,5 milliards issus des Péages sur les autoroutes (y compris la TVA)

  • 5 milliards issus des taxes sur les assurances automobiles

  • 2,4 milliards issus des Certificats d’immatriculations (cartes grises)

 

 

 

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES