Fermer
Retour
Environnement et fiscalité #déplacements quotidiens - #Electrique - #Le saviez-vous? - #Le véhicule électrique idéal pour vos déplacements quotidiens

Le véhicule électrique idéal pour vos déplacements quotidiens

Icone de twitter
autodrome_LM Icone de retweet
RT @autodrome_LM: Et voici les deux véhicules sécurité de ce samedi : deux superbes @alpine_cars A110, en partenariat avec
Icone de twitter
F1 Icone de retweet
RT @F1: Those elevation changes 😙👌 🇵🇹 #PortugueseGP #F1
Icone de twitter
alpine_cars Icone de retweet
RT @alpine_cars: Les Alpes : terrain de jeu favori de l’ septembre dernier, des passionnés Alpine se sont rassemblés pour #AlpineA110
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Le véhicule électrique ne possède pas de moteur thermique, il n’y a donc pas d’échappement ni de rejets de gaz à effet de serre, pas de gaz polluants ou particules venant de la motorisation en roulant.  L’électricité utilisée étant peu carbonée en France, le bilan carbone de la voiture électrique est donc meilleur que son équivalent thermique.

Au-delà de ses atouts environnementaux essentiels pour la qualité de l’air notamment, le véhicule électrique présente de réels atouts à l’usage pour l’utilisateur.

 

  • Il bénéficie d’un bonus à l’achat :

un bonus de 6000€ pour les particuliers pour l’achat d’un véhicule électrique neuf ou d’occasion, 3000€ pour les entreprises (2020). Cette aide est cumulable avec le bonus écologique et la prime à la conversion.

 

  • Il vous permet de parcourir une moyenne 300 km, soit une autonomie suffisante pour la majorité des trajets quotidiens :

82% des Européens (77% des Français) font moins de 100 km par jour. Pour la plupart de ces personnes, les voitures électriques actuelles proposent une autonomie suffisante.

 

  • Il offre un agrément de conduite exceptionnel et vous roulez en toute sérénité:

Plus dynamique ! La puissance d’un moteur électrique se ressent dès le démarrage, contrairement aux moteurs essence ou diesel. Il peut d’ailleurs surprendre. Toutefois son silence est d’or.

 

  • Fiable à l’usage et Agrément de conduite remarquable:

Il n’émet pas d’odeur, pas de bruit et aucune vibration.

Une voiture électrique offre l’avantage de démarrer au quart de tour, même en hiver ! Son moteur ne cale jamais car il n’y a pas d’embrayage, il est de plus parfaitement silencieux.

 

  • Libre de circuler en ville en toutes circonstances, et notamment dans les zones à faibles émissions.

Certaines municipalités offrent la gratuité du stationnement.

 

  • Une recharge simple, facile et rapide (sur la voie publique comme dans votre parking) :

Pour vous recharger à domicile, vous pouvez installer une prise renforcée ou bien une borne de recharge domestique (3,7 kW à 7,4 kW), en fonction de vos usages et du confort recherché. De façon occasionnelle, une simple prise domestique (2 kW) peut suffire. Les bornes de recharge que vous trouverez sur votre route délivrent différentes puissances. Par exemple, les bornes déployées sur les aires de service des autoroutes peuvent être plus puissantes que celles des parkings souterrains, afin de vous permettre de repartir chargé une fois votre pause terminée.

 

  • Un faible coût à l’usage :

Les véhicules électriques actuels consomment entre 13 et 25 kWh/100 km (cycle normalisé) ; cela revient à un coût de 3,25 € à 6,25 € pour 100 km (1 kWh coûte en moyenne 0,25€). Un véhicule à essence ou diesel, qui consomme théoriquement 5l/100 km, coûte quant à lui entre 6 et 7 € de carburant par 100 km. La consommation du véhicule électrique est optimisée car le moteur se recharge pendant les phases de décélération. Par ailleurs, il ne consomme rien dans les phases de ralenti ou à l’arrêt.

 

  • Une maintenance allégée et un faible coût d’entretien grâce à une mécanique plus simple :

La voiture électrique demande peu d’entretien. Le système moteur est très simplifié par rapport à un véhicule thermique (essence, diesel ou gaz). Il y a cent fois moins de pièces en rotation, il n’y a pas de boîte de vitesse et pas d’huile à changer. Grâce au freinage régénératif (on récupère une partie de l’énergie cinétique pour en faire de l’électricité), Le système mécanique est ainsi moins sollicité, limitant l’usure de certaines pièces, dont les plaquettes.De par sa composition, le moteur électrique est très peu soumis aux frottements mécaniques, tandis qu’il n’est pas dépendant des échanges de flux gazeux et liquides. En plus de présenter une usure moindre, il n’a donc pas besoin de réaliser de vidange car il n’exige pas de lubrification et n’est pas concerné par le remplacement de certains éléments indispensables aux moteurs à combustion (filtre, bougie, etc.). L’absence de ces pièces dites « d’usure » limite encore un peu plus le risque de pannes et le coût de maintenance qui leur est lié. C’est d’ailleurs pour la même raison que le risque de casse moteur est extrêmement limité. Dans la mesure où la voiture électrique ne dispose pas de courroie ou de durite, la traction se veut généralement fiable, et ce, beaucoup plus longtemps que sur un véhicule thermique. Il faut d’ailleurs savoir que la plupart des éléments mécaniques – carburateur, boîte de vitesse, pistons, etc. – sont remplacés par de l’électronique, beaucoup moins sujette à dégradation.

Moins de révisions

Les révisions seront généralement plus espacées que pour un véhicule thermique. Et, au final, seuls 3 consommables seront à remplacer plus ou moins régulièrement : les plaquettes de frein, le train de pneumatiques et le liquide de lave-glace.

 

  • Enfin, les Batteries en fin de vie sont traitées et recyclées

 

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES