triangle orange
Analyses Pays #autriche - #Business France - #dossiers thématiques - #fiche pays

Autriche

Téléchargez
triangle bleu

LES CHIFFRES CLÉS : (source COFACE)

  • Population (M) : 8,74
  • PIB/hab. (USD)/2017 : 45 799 (source : FMI)
  • Croissance PIB (%)/2017 : 2,9
  • Note environnement des affaires : A1 (Coface)

LES CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ :

Production :

Production locale de véhicules :

Il existe plusieurs sites d’assemblage de véhicules et poids lourds en Autriche, dont MAN Nutzfahrzeuge à Vienne, MAN Nutzfahrzeuge à Steyr, Magna Fahrzeugtechnik à Graz, KTM à Mattighofen, CNH à St. Valentin.

Nombre de véhicules assemblés/produits :

Voitures particulières 78 000
Poids lourds 19 200
Motos 150 000
Tracteurs et véhicules agricoles 30 000
Total 277 200

Source :

Télécharger le PDF de la source

 

Sous-traitance :

L’Autriche dispose d’un excellent tissu de sous-traitants, les produits prépondérants sont des moteurs, des boîtes de vitesse, des composants et modules, des câbles, des pièces de châssis, des pièces électroniques. En termes de machines spéciales, l’Autriche produit des véhicules agricoles et des motocycles, des carrosseries et remorques.

Parmi les plus grands groupes et sociétés présents en Autriche se trouvent BMW Motoren GmbH, Magna Steyr Fahrzeugtechnik, AVL List (développement de moteurs), KTM Industries (fabricant de motos), Man Truck&Bus, Bosch, Kromberg&Schubert, ZKW (phares, électronique), Rosenbauer International (véhicules et accessoires pour la lutte anti-incendie), Miba (coussinets, pièces moulées frittées), Opel Wien GmbH (fabricant de moteurs et boîtes de vitesse, racheté par groupe PSA).

Production moteurs et boîtes de vitesse :

L’Autriche produit en moyenne chaque année 2,4 M de moteurs et boîtes de vitesse. Les grands producteurs sont notamment BMW Motoren Steyr et Opel Wien GmbH.

Réparation de véhicules :

On compte environ 2 300 entreprises actives dans l’entretien et la réparation de véhicules automobiles. Presque toutes les grandes marques automobiles ont des ateliers agréés, qui sont en même temps négociant de voitures, souvent multimarques.

Il y a aussi un bon nombre d’ateliers qui se limitent aux activités de réparation, comme le français Midas Autoservice Gesmbh, Fastbox, MVC Motors, Hirschmugl. Il y a peu de chaînes (comme Midas) et il s’agit souvent d’ateliers individuels.

Marché :

Le parc automobile autrichien s’élève fin 2017 à 6,77 M de véhicules immatriculés (voitures particulières, poids lourds, bus, véhicules agricoles, 2 roues, etc.), dont 4,9 M voitures particulières, soit 72,3 %.

Nombre de véhicules nouvellement immatriculés en 2017 :

Voitures particulières 353 320
Voitures électriques 5 433

Sources :

Statistik Austria : https://www.statistik.at/wcm/idc/groups/mi/documents/webobj/mdaw/mte1/~edisp/115854.jpg
https://www.statistik.at/web_de/statistiken/energie_umwelt_innovation_mobilitaet/verkehr/strasse/kraftfahrzeuge_-_bestand/index.html

Facilité d’accès au secteur :

  • Secteur automobile porteur et innovant
  • Sous-traitance très développée
  • Focus sur le développement de moteurs, classiques et alternatifs, construction légère, conduite autonome, pièces électroniques

Taux de motorisation (source OICA) :

  • 610 voitures / 1000 habitants (chiffres 2015, OICA)

Poids de l’automobile dans le pays :

  • Part dans l’économie du pays : près de 6 % du PIB Chiffre d’affaires du secteur automobile (production, sous-traitance et maintenance) 2017 : 32 Mds EUR
  • Production de l’industrie (sous-traitance) automobile autrichienne : 15 Mds EUR en 2017. En 2016 la production automobile atteignait une valeur de 13,7 Mds EUR.
  • Près de 90 % de la production automobile autrichienne est exportée, pour une valeur de 18,6 Mds EUR

Quelques projets identifiés :

  • Projet du groupe BMW qui investit 100 M EUR dans sa filiale à Steyr, notamment en vue d’un nouveau modèle pour les moteurs à essence 4 et 6 cylindres et la construction de boîtiers à propulsion électrique.
  • Projets d’interconnexion et conduite autonome en Autriche : projet K2 Digital Mobility ; le projet pour l’interconnexion de véhicules : https://www.connectedmobility.at/ et son projet Digitrans, destiné à mettre en place des terrains test pour la conduite autonome : https://www.automobil-cluster.at/digitrans/
  • Projet voiture électrique : en avril 2018, Magna Steyr Fahrzeugtechnik et le constructeur automobile chinois BAIC se sont associés afin de développer des véhicules électriques de nouvelle génération
  • Recherche et innovation dans les différents secteurs de l’automobile pour réduire les émissions de CO2 d’ici à 2050.

LES BESOINS DU MARCHE :

Il n’y a pas d’implantation de constructeurs automobile en Autriche, mais il existe un grand réseau de sous-traitants qui jouissent d’une bonne réputation parmi les constructeurs étrangers. Le marché se caractérise par un nombre important de PME et TPE, en partie spécialisées dans la fabrication de produits de niche.

Focus sur la France :

L’Autriche reconnait le savoir-faire des PME et ETI françaises ainsi que la qualité de leurs produits et de leurs services. Les secteurs français traditionnellement exportateurs (automobile, agroalimentaire, luxe, mode, ferroviaire, aéronautique, TIC) ont une bonne image en Autriche.

LES PERSPECTIVES DU MARCHE :

  • Industrie 4.0 : l’Autriche met l’Industrie 4.0 au cœur de sa politique et son développement économique, notamment dans le secteur de l’automobile.
  • Voitures électriques/hybrides et conduite autonome : les constructeurs d’équipements automobile autrichiens travaillent sur le développement d’appareils et accessoires électriques (moteurs électriques et hybrides, batteries) pour les véhicules électriques et la conduite autonome.
  • Développement de moteurs/systèmes de propulsion et construction de pièces légères : Entraîné par des grands acteurs de la filière, comme AVL et BMW, plusieurs sociétés se spécialisent dans le domaine des systèmes de propulsion. Parmi les grands acteurs de la production de pièces légères on compte Voestalpine ou Hammer Aluminium Industries.
  • Le secteur automobile en Autriche est porteur et innovant. En 5 ans, plus de 1 600 brevets pour le secteur de l’automobile ont été déposés. Les investissements dans la R&D pour 2018 devraient s’élever à 456 M EUR. 8 Mds EUR ont été investis dans des installations, des processus de fabrication et de R&D au cours des 25 dernières années.

LES EQUIPEMENTIERS AUTOMOBILES FRANÇAIS PRESENTS LOCALEMENT :

La France occupe la place du 5e fournisseur pour les véhicules, équipements et accessoires automobiles. Le groupe français Faurecia (producteur siège automobile, systèmes d’intérieur et technologies de contrôles des émissions) est implanté localement.

LES ORGANISMES PROFESSIONNELS LOCAUX :

Il existe deux grands clusters automobiles en Autriche : ACStyria (www.acstyria.com) en Styrie qui regroupe 290 partenaires dans l’automobile (AVL List, MAGNA Steyr, Mahle…) et Automobil Cluster (www.automobilcluster.at) en Haute-Autriche qui regroupe 220 partenaires (BWM Motoren, BRP…).

POUR ALLER PLUS LOIN :

Toutes les publications Business France sur ce pays

Consulter les publications Business France sur ce pays

Sources utilisées pour le document : Fachverband der Fahrzeugindustrie / Plattformindustrie 4.0 / GTA-GTIS / BMVIT / Statistik Austria.