triangle orange
Analyses Pays #Afrique du Sud - #Business France - #dossiers thématiques - #fiche pays

Afrique du Sud

Téléchargez
triangle bleu

LES CHIFFRES CLÉS (source COFACE)

Population (M) : 55,6

PIB/hab. (USD) : 5 302

Croissance PIB (%) : 0,3 % en 2016 et 0,8 % en 2017

Note environnement des affaires : A4

LES CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ

Le marché de l’automobile a un poids considérable en Afrique du Sud : 7,5 % du PIB, soit environ 22 Mds EUR ; 11 % si l’on compte les secteurs tirés par l’industrie automobile.

Volonté gouvernementale de créer une industrie automobile forte pour répondre à la demande locale, développer ses exportations et accompagner le développement économique du pays.

Présence d’usines de fabrication et d’assemblage de voitures, de camion et de bus : Ford, Nissan, Isuzu, BMW, Mercedes-Benz, VW, Toyota, MAN, Iveco, Volvo Trucks.

Investissements massifs de ces fabricants. Les premiers véhicules de BAIC fabriqués localement sont attendus courant 2018.

Les Sud-Africains sont particulièrement friands de SUV : 36 422 exemplaires de la Toyota Hilux et 32 811 de la Ford Ranger ont ainsi été vendus durant l’année 2017.

Production

588 000 véhicules fabriqués localement, dont 56 % exportés : 344 822 véhicules

Marché

Marques présentes : 55 marques et 3458 modèles (2016)
557 586 véhicules neufs vendus

Taux de motorisation (source OICA) : 176 en 2015

Poids de l’automobile dans le pays
Part du PIB en 2017 : 7,5%
Part de l’automobile dans les exportations : 14% (en valeur)

BESOINS ET PROJETS IDENTIFIES

L’Afrique du Sud : un hub d’exportation régional pour l’Afrique sub-saharienne

Les exportations automobiles sud-africaines sont facilitées par les accords de la SADC, zone de libreéchange de l’Afrique centrale et australe. Plus de la moitié des exportations sont destinées aux marchés namibiens et botswanais (respectivement 325 M EUR et 500 M EUR en 2017, ces pays ayant un PIB par habitant comparable à celui de l’Afrique du Sud). Afin de booster ses exportations dans la région notamment, le gouvernement a instauré des crédits bonus à la production et à l’export. Par ailleurs, le nouveau plan directeur de l’automobile qui prendra la suite du plan actuel en 2021 devrait vraisemblablement amplifier la dynamique pro-investissement, l’économie sud-africaine se portant de mieux en mieux, malgré une volatilité du rand […].

LES PERSPECTIVES DU MARCHE

Suivant la dynamique globale de l’économie sud-africaine, les constructeurs automobiles implantés en Afrique du Sud prennent de plus en plus en compte leur impact environnemental. Bien que leur présence soit encore très limitée, avec seulement deux modèles disponibles (Nissan Leaf et BMW i3), les voitures électriques sont amenées à prendre une importance grandissante dans les années à venir. Jaguar Land Rover s’apprête d’ailleurs à dévoiler un SUV électrique pour le marché sud-africain.

POSITIONNEMENT DE LA FRANCE

La France exporte quelques modèles de véhicules en Afrique du Sud (Peugeot et Renault y sont présents). Un modèle a même été développé spécifiquement pour les marchés des pays émergents : la Renault Kwid. Cependant, une grande partie des exportations françaises provient du secteur équipementier innovant.

Les compagnies françaises d’équipements high tech ont le vent en poupe en Afrique du Sud : Faurecia, disposant de trois sites (Le Cap, Port Elizabeth et Pretoria) et Valeo bénéficient ainsi d’une présence forte dans la région.

POUR ALLER PLUS LOIN

Fiche complète avec des rubriques complémentaires sur le secteur automobile en Afrique du sud (concurrence, clés d’accès), réalisée par le Bureau Business France à Johannesburg :

 

En savoir plus