Fermer
Le Non classé

Takata, dont les airbags défectueux ont provoqué des …

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Takata, dont les airbags défectueux ont provoqué des millions de rappels de véhicules dans le monde, a catégoriquement démenti avoir effectué des tests secrets sur les gonfleurs en 2004, contrairement à des informations publiées dans la presse. Le groupe a de la même façon réfuté avoir dissimulé des résultats compromettants, comme l’affirmait le New York Times dans un article du 6 novembre. « Nous avons effectivement effectué des tests d’urgence sur des airbags en 2004. Toutefois il ne s’agissait pas d’examiner les gonfleurs d’airbags, mais une autre pièce sans aucun rapport », assure Takata dans un communiqué. (AFP)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.