Fermer
Le Non classé

PSA et Renault ouvrent leurs portes aux équipementiers chinois et indiens

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Qu’il s’agisse de Renault en Inde, cœur du développement de la future gamme de véhicules à très bas coût du groupe, ou de PSA Peugeot Citroën en Chine, les deux constructeurs français ouvrent leurs portes aux fournisseurs indiens et chinois afin de diminuer leurs coûts. Chez DPCA, la société conjointe chinoise entre PSA et Dongfeng, on compte plus d’une centaine de fournisseurs chinois parmi les 450 fournisseurs de rang 1. La logique est identique chez Renault en Inde. Pour pouvoir vendre la Kwid entre 300 000 et 400 000 roupies, le constructeur s’est appuyé sur un réseau de 209 fournisseurs, dont environ 40 % sont totalement locaux. (Echos)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.