Fermer
Le Non classé

Les tests aléatoires sur les voitures commenceront dès cette semaine

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les tests aléatoires prévus sur une centaine de voitures vendues en France pour vérifier, dans la foulée du scandale Volkswagen, qu’elles respectent les normes d’homologation, commenceront dès la semaine du 28 septembre, a précisé Ségolène Royal. Ces tests avaient été annoncés le 24 septembre à l’issue d’une table ronde avec des représentants des constructeurs commercialisant des voitures dans l’Hexagone, dans le but de « faire toute la clarté sur l’absence de fraude », a souligné la ministre de l’Ecologie sur Europe 1 vendredi dernier. Les véhicules seront tirés au sort et les évaluations seront supervisées par une commission indépendante. (AFP)

Mme Royal a par ailleurs souligné que les études sur la nocivité du diesel étaient « nombreuses, confortées régulièrement par des rapports parlementaires ». « Elles montrent que, depuis la généralisation des filtres à particules en 2006, les émissions ont très fortement baissé », a-t-elle ajouté. « Nous avons en France des constructeurs à la pointe des équipements de filtration des polluants. Ils cherchent à innover et réfléchissent aux véhicules à très faibles consommation, 2 l/100 km ». (Journal du Dimanche)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.