Fermer
Le Non classé

Les sanctions économiques contre Moscou pourraient durement toucher le secteur automobile russe

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les sanctions économiques contre Moscou pourraient avoir un impact sur le secteur automobile russe similaire à celui de la crise économique qui a touché le pays il y a quelques années. Ces perspectives risquent de compliquer les efforts des constructeurs pour relancer leurs activités européennes. De grands groupes comme Ford, General Motors, Toyota, Renault et PSA Peugeot Citroën ont essuyé de lourdes pertes en Europe ces dernières années, et l’un des piliers de leur stratégie de redressement dans la région repose sur l’investissement dans des marchés en rapide expansion, en Russie et en Turquie. L’an dernier, 2,8 millions de voitures ont été vendues en Russie, contre 945 000 en 2000. Un point culminant a été atteint en 2008 avec 2,85 millions de véhicules, après quoi les ventes se sont effondrées l’année suivante à 1,47 million d’unités en répercussion de la crise financière. Certains experts craignent à présent une chute des ventes d’ampleur similaire à la suite des sanctions occidentales. (Dow Jones)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.