Fermer
Le Non classé

Le point sur la procédure d’homologation des véhicules

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Marché unique oblige, il suffit en depuis 1996 de décrocher le certificat de conformité de n’importe quel Etat membre pour que celui-ci soit valide dans toute l’Europe et qu’un véhicule soit homologué et mis en vente partout. Les affinités nationales entre les constructeurs et leurs administrations se sont ainsi distendues, et l’on a vu émerger, à côté des bastions de l’industrie auto que sont l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l’Italie, de véritables challengers de l’agrément, comme l’Espagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, et même l’Irlande ou Malte. Le Luxembourg agrée ainsi environ une voiture sur cinq en Allemagne, en envoyant ses représentants dans les forteresses techniques d’Audi, de BMW ou d’Opel par exemple. Depuis le déclenchement de l’affaire Volkswagen en septembre, la question d’un éventuel traitement préférentiel de certaines autorités, qui permettrait de se jouer trop facilement des règlements, se pose. Pour couper court à toute polémique concernant les procédures d’homologation, un nouveau protocole de test harmonisé WLTP, plus réaliste, doit s’imposer à partir de septembre 2017. (Echos)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.