Fermer
Le Non classé

L’exosquelette qui démantèle les voitures s’appelle « Robomate »

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Spécialiste du démantèlement des véhicules en fin de vie, Indra vient de finaliser les tests du Robomate, un prototype d’exosquelette d’aide au travail manuel répétitif. Ce projet, lancé en 2012, a fédéré une douzaine de partenaires, dont l’université des sciences appliquées de Zurich, l’Institut Fraunhofer de Munich et le centre de recherche du groupe Fiat. Avec un budget de 4,5 millions d’euros financés par le 7ème programme-cadre de R&D de l’Union européenne, les partenaires ont développé différents modules d’équipements en aluminium. Pour le soutien des membres supérieurs, il s’agit d’un corset doté de bras mécaniques, attachés aux avant-bras de l’opérateur. Grâce aux capteurs et aux moteurs situés au niveau des articulations, cet exosquelette, qui pèse moins d’une dizaine de kilos, permet de porter des charges d’un poids maximum de 15 kilos, tout en soulageant la zone lombaire ou les cervicales, dans les positions de travail nécessitant d’avoir les bras en l’air. « Cet outil est intéressant pour des tâches telles que le prélèvement de roues ou de batteries », explique Olivier Gaudeau, directeur R&D ingénierie d’Indra. (Echos)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.