Fermer
Le Non classé

L’équipementier japonais Akebono Brake…

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’équipementier japonais Akebono Brake Industry, spécialiste des freins d’automobiles, a annoncé mercredi avoir découvert des erreurs dans sa comptabilité. Les termes employés dans le communiqué du groupe – « comptes inappropriés » – rappellent ceux utilisés par Toshiba lors de la découverte de multiples malversations dans sa façon de calculer ses pertes et profits. Akebono Brake a mis en place un comité d’investigation pour éplucher les résultats du premier semestre de l’exercice en cours qu’il n’a pas encore rendus publics. « Nous sommes à l’heure actuelle en train d’examiner le contenu, les détails et les conséquences de ces éventuelles erreurs », a expliqué le groupe. Le comité d’enquête interne mis en place doit rédiger un rapport dans un délai d’environ un mois. Akebono prévient qu’il sera de ce fait dans l’incapacité de publier ses résultats semestriels dans les délais normalement impartis, et a donc demandé à bénéficier d’une dérogation pour les présenter après le 16 novembre, date limite. (AFP)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.