triangle orange
Antibrouillard Télécharger le PDF
Icone
triangle bleu
Zoom

Voitures électriques : Zetta, la petite nouvelle venue de Russie

#Togliatti - #Voitures électriques - #Zetta

La Russie n’échappe pas à l’essor de la voiture électrique et l’année 2019 devrait voir l’arrivée d’une nouvelle représentante de cette tendance, la Zetta

Développée depuis trois ans avec le soutien du ministère russe de l’Industrie et du Commerce, sa mise sur le marché devrait intervenir en décembre 2019, informe l’agence de presse RIA Novosti, s’appuyant sur les propos de Denis Chtchourovski, directeur général de l’entreprise à l’origine du véhicule. “Actuellement, la préparation pour la production est achevée à 70 %, nous devrions finir avant la fin de l’année, si aucune complication financière ne se présente. En août, la voiture devrait déjà entamer la procédure de certification, la passer d’ici septembre, et dès décembre les ventes devraient commencer. La ZETTA a déjà passé tous les tests de validation”, a-t-il déclaré.

 

 

 

 

D’une autonomie de 200 kilomètres en version de base, cette petite voiture à trois portes aux formes cubiques est à 99 % de production russe, seule la batterie est importée de Chine.

 

 

 

 

Le constructeur, une start-up fonctionnant grâce à des investissements privés (jusqu’ici quelque 450 millions de roubles, soit 6,26 millions d’euros), dispose en effet de son propre site d’assemblage (20 000 m²) à Togliatti, ville également connue pour être le lieu de production des Lada d’AvtoVAZ.

Cette année, une dizaine de voitures seront fabriquées et on en prévoit 2 000 pour l’année prochaine. A plein régime, la ZETTA devrait être fabriquée à une cadence de quelque 20 000 unités par an. Elle sera commercialisée sur le marché russe mais également exportée vers l’étranger à partir de 2021. Les prix de la ZETTA devraient démarrer à 450 000 roubles (6 260 euros).

Dans sa version de base, la ZETTA sera une traction avant classique. Dans sa version moyenne, une batterie de plus grande capacité est prévue, et en variante haut de la gamme, la ZETTA offrira la traction intégrale et une batterie de technologie avancée. La plateforme a été conçue par les ingénieurs de la nouvelle entreprise mais la suspension est empruntée à la VAZ-2108.

Il n’y a pas de moteur en tant que tel et sa fonction sera assurée par un moteur asynchrone également conçu à Togliatti et installé directement dans une ou plusieurs roues en fonction du modèle. La carrosserie sera constituée d’une structure métallique recouverte de panneaux en matériaux composites extrudés. En valeur, 50 % des pièces seront des pièces importées compte tenu du fait de l’utilisation de coûteuses batteries GE Power Technology. Leur capacité ira de 10 à 32 kWh et l’autonomie sera comprise entre 200 et 560 km.

Avec un poids à vide de 486 à 708 kg (en fonction de la capacité de la batterie), la ZETTA affiche une vitesse maximale de 120 km/h. Les principales fonctions seront gérées par une tablette installée au centre du tableau de bord. Pour répondre aux normes d’homologation, les créateurs de la voiture ont dû installer un volant traditionnel mais l’idée de départ était de le remplacer par un joystick.

La ZETTA mesure 3,03 mètres de long, 1,60 mètre de large et 1,76 mètre de haut ; son coffre a une capacité de 180 litres.

Source : RUSSIA BEYOND