Fermer
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

RAMI, précurseur des miniatures automobiles en France

Culture vroum #Dinky - #miniatures - #RAMI

Produite pendant les années 60, RAMI est une des premières marques à s’être adressée aux collectionneurs, en se consacrant aux ancêtres de l’automobile. Mais au-delà de cette originalité, Rami se rattache aussi à Henri Malartre, créateur du musée de Rochetaillée et pionnier de la collection automobile ancienne.

A la fin des années 1950, le 1/43ème est en plein essor et les marques Dinky Toys, Solido, CIJ ou Corgi Toys rivalisent de réactivité pour proposer la dernière auto à la mode. Un mouvement à contre-courant va apparaitre, celui des tacots du début du siècle. Cet engouement pour les ancêtres de l’automobile va traverser les années 60 et quelques nouvelles marques s’installent sur ce créneau. On peut citer Safir, Minialuxe, Ziss-Model, mais la marque la plus emblématique dans ce domaine sera RAMI.

La marque RAMI a été créée en 1958 par l’entreprise JMK, fruit de l’association de trois personnes dont les initiales donnent J.M.K. (Léon Jarry, ingénieur de la société Quirin qui produit Quiralu ; Henri Malartre, récupérateur de pièces d’automobiles anciennes et collectionneur ; Emile Koch, directeur de société dans l’industrie du textile). A ces trois associés, il faut ajouter Georges Robert qui, depuis 1957, fabrique des engins de chantier au 1/75ème sous la marque Les Routiers, puis Les Rouliers. Leur objectif étant de réaliser des reproductions de voitures anciennes en miniature, ils vont créer la marque R.A.M.I., pour Rétrospectives Automobiles Miniatures.

Ce qui fait la particularité des RAMI, c’est que les voitures miniatures s’adressent aux collectionneurs. Contrairement aux autres marques, la cible n’est pas les enfants, mais bien les adultes, les RAMI étant des pièces de collection et non des jouets.

Proches du 1/43ème et livrées en boîte cartonnée individuelle à fond rouge, les RAMI sont moulées en zamak.  Tous les détails de la voiture sont finement gravés, les sièges et banquettes sont également en métal. Seules les roues sont en plastique et les éléments tels que lanternes et volant sont rapportés en métal.

De 1958 à 1969, quarante modèles sont produits, la plupart étant des reproductions de voitures de la collection d’Henri Malartre, des véhicules qui ont marqué l’histoire de l’automobile. La plus ancienne est La Mancelle d’Amédée Bollée, construite en 1878, et la plus récente une Hispano Suiza de 1934.

 

La société JMK va, hélas, accumuler des difficultés. En 1962, Emile Koch se tue dans un accident de voiture et, en 1965, Léon Jarry quitte l’entreprise. D’autre part, à la fin des années 1960, le marché du tacot va se saturer à un moment où des grandes marques vont s’intéresser à cette période, on peut citer Solido qui lance sa collection « âge d’or » (années 25/39) et Norev avec le « Moyen Age » (années 30/40).

RAMI produit son dernier modèle en 1969 et l’aventure se termine en 1971 avec la fermeture définitive des sociétés JMK et SIMEB.

Source : Alex Frutos

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.