Fermer
Icone de twitter
UTACCERAM Icone de retweet
RT @UTACCERAM: Malgré la période de confinement, UTAC CERAM poursuit sa politique de croissance ambitieuse Nous maintenons nos
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: On we talk about MotorsportsWinking face and particularly Did you know that most of our @RenaultF1Team #Fridays #F1
Icone de twitter
GroupePSA Icone de retweet
RT @GroupePSA: Le 2019 du est en ligne ! Pour la 5ème année consécutive, le Groupe reçoit le niveau « Advanced » #RapportRSE #GroupePSA
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

L’industrie automobile brésilienne compte rebondir dès 2021

Zoom #IHS Markit - #Marché - #Prévisions - #Production

Le cabinet de consultants IHS Markit prévoit que les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers au Brésil reculeront de 30 % cette année, à 1,86 million d’unités, passant ainsi sous la barre symbolique des 2 millions d’unités pour la première fois depuis dix ans. La production de véhicules devrait quant à elle reculer de 31 %, à 1,84 million d’unités.

Les prévisions sont révisées tous les 15 jours en raison de l’instabilité actuelle de la situation, précise IHS Markit. “Mais ce qui se dessine à l’horizon c’est une baisse d’environ 30 % des volumes de l’industrie automobile brésilienne cette année par rapport à 2019”, explique le cabinet.

S’agissant de l’industrie équipementière, “la situation pourrait être encore plus préoccupante et nous prévoyons un nouveau mouvement de consolidation dans ce secteur”, ajoute IHS.

Dans le scénario esquissé par IHS, la reprise des ventes de véhicules sur le marché brésilien sera progressive et ne commencera qu’après la reprise d’une activité normale des usines au second semestre. “Nous prévoyons que les ventes ne repasseront à 200 000 unités par mois qu’à partir de septembre”.

Sur avril, nous avons observé des ventes moyennes d’à peine 1 800 unités par jour ouvrable, ce qui devrait conduire à un volume de 34 000 unités environ pour l’ensemble du mois. Pour le mois de mai, nous ne nous attendons pas à une amélioration, au contraire, puisque les mesures de confinement devraient être prolongées. Le mois prochain devrait totaliser quelque 20 000 unités seulement”, détaille IHS Markit.

Le cabinet indique en outre que, pour l’heure, les investissements et projets des entreprises du secteur automobile sont différés mais pas annulés. “Les engagement sont maintenus jusqu’ici. Mais il faudra refaire un bilan de façon régulière au cours des prochaines semaines et des prochains mois”, explique IHS.

Pour 2021, IHS table sur une croissance du marché de 23 %, à 2,3 millions d’unités, et sur une hausse de 28 % de la production, à 2,5 millions d’unités.

“Nous n’atteindrons un marché de 3 millions d’unités qu’en 2024, dans le meilleur des cas, alors que nous pensions atteindre ce volume en 2022. Nous avons perdu deux ans avec la crise du coronavirus”, résume IHS.

Par ailleurs, IHS prévoit que le segment des SUV au Brésil continuera de croître cette année et que les prix des voitures augmenteront probablement de 5 % en moyenne en raison de la hausse du dollar vis-à-vis du réal.

Source : AUTOMOTIVE BUSINESS (17/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES