Fermer
Icone de twitter
UTACCERAM Icone de retweet
RT @UTACCERAM: Malgré la période de confinement, UTAC CERAM poursuit sa politique de croissance ambitieuse Nous maintenons nos
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: On we talk about MotorsportsWinking face and particularly Did you know that most of our @RenaultF1Team #Fridays #F1
Icone de twitter
GroupePSA Icone de retweet
RT @GroupePSA: Le 2019 du est en ligne ! Pour la 5ème année consécutive, le Groupe reçoit le niveau « Advanced » #RapportRSE #GroupePSA
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

Le patrimoine d’Heuliez entre aux archives départementales de Niort

The mamas and the papas #Heuliez - #patrimoine

L’entreprise Heuliez fut fondée par Louis Heuliez en 1920 à Cerizay (Deux-Sèvres) et cessa son activité en 2013. Aujourd’hui, son riche patrimoine entre aux archives départementales de Niort. Gérard Quéveau, ancien président d’Heuliez, a apporté 8 tonnes de documents, ce qui équivaut à 170 mètres linéaires, pour témoigner de l’histoire de l’entreprise. Fin 2020, le grand public aura accès à ces archives. Le département des Deux-Sèvres organisera par la suite des expositions dédiées au dernier des carrossiers français.

Pour mémoire,  les réalisations les plus récentes d’Heuliez furent les Peugeot 206 CC et Opel Tigra TwinTop, toutes deux assemblées dans l’usine de Cerizay. Mais en 93 ans d’existence, la société connut plusieurs activités, de la fabrication de roues de charrettes (d’où provient son logo) à celle de véhicules électriques sous la marque Mia, en passant par la réalisation de voitures-concept telles que les Peugeot Macarena (2006) et Citroën Airscape (2007) illustrant, à l’époque, son savoir-faire en matière de toits rigides escamotables. Sans oublier le cœur de son activité industrielle, durant les années 1980 et 1990 : la production de tous les breaks de la gamme Citroën de l’époque (BX, CX phase 2, XM et Xantia). Heuliez assembla durant toute son existence plus de 500 000 véhicules et employa jusqu’à 3 000 salariés, à son apogée, en 2000.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES