triangle orange
Antibrouillard Télécharger le PDF
Icone
triangle bleu
Les ateliers du CCFA

L’Automobile et la Mode

#Automobile - #INA - #Mode - #Renault - #Salon

Le Mondial 2014 a organisé une merveilleuse exposition intitulée « L’automobile et la mode », située au Hall 8. Elle présentait 54 modèles, et peignait  les liens intimes entre l’objet roulant et la mode.

 

Les archives de l’INA, qui étaient diffusées, permettaient de vivre cette Histoire de l’automobile et de la mode dans des temps plus récents, notamment à travers des émissions des années 1960 et 1970. Silhouettes et automobile ne font vraiment qu’un. C’est une histoire de tendances, d’air du temps.

L’exposition était découpée en grandes époques :
– l’avant-guerre (Haute Couture et Concours d’élégance),
– l’après-guerre (le rêve automobile),
– les Années Pop,
– les décennies 70/80

Parmi les modèles exposés figuraient les stars des concours d’élégance des années folles (Voisin Aérosport, Renault Nerva Grand Sport), des icônes de l’après-guerre (Mercedes-Benz 300 SL “Papillon”, Jaguar XK 120), des incontournables des années pop (Citroën Méhari, Renault 4L Parisienne) et des symboles des années 80 et 90 (Peugeot 205 GTi, Citroën CX GTi Turbo).

Cet événement a aussi été l’occasion de réunir quelques voitures cosignées, comme la Renault Initiale Paris, pour laquelle avait été conçue une ligne de bagagerie Louis Vuitton, la Mini Paul Smith, la Suzuki Swift Little Marcel, la smart fortwo Jeremy Scott ou bien encore la récente Seat Mii by Mango. De son côté, Hermès exposait de nombreuses pièces d’archives, mais aussi une Volvo 240 Turbo ayant appartenu à Jean-Louis Dumas Hermès qui dirigea la maison durant plus de 25 ans. Courrèges était présent, avec trois prototypes rares dévoilés pour la première fois au public : la Bulle, la Zooop et la Pixi.

Avant que la Mode ne s’empare de l’Automobile par des formes ou images particulières associant les deux, la pratique de l’automobile a nécessité une révision complète du vestiaire. Dès les premières automobiles, la garde-robe a dû être adaptée à cette pratique. Des articles spécifiquement créés pour cet usage sont apparus, tels que des couvertures afin de se protéger du froid et de la poussière dans des voitures aux habitacles ouverts, mais encore des manteaux d’automobilistes un peu informes ou des cache-poussières. Un autre article fondamental, le voile d’automobiliste pour se protéger le visage, est constitué d’un immense chapeau associé à un métrage en soie généralement semi-transparent sur lequel est incrustée une visière en Mika.

Tout un appareillage vestimentaire est créé dès le début de la pratique dans les années 1895-1900, qui se sophistique au fur et à mesure que les femmes s’emparent de la conduite de l’automobile. Cette pratique, très élitiste, apparaît tardivement. Des articles spécifiques apparaissent, et deviennent de véritables phénomènes de mode, notamment les casques d’automobiliste. Il est amusant de constater que ces casques d’automobilistes, qui peuvent être en cuir, en tissu, en maille, en lainage, etc., et qui apparaissent dans les années 1920, s’inspirent largement des motifs de l’art déco, sont proches des casques d’aviateur. À cette même époque, apparaissent avec les premières conductrices, les premières aviatrices.

L’âge d’or de la grande carrosserie française et des grands concours d’élégance, nés en France, se situe dans les années 1930, pendant la période d’avant-guerre.

Les premières affiches du Salon de l’Automobile sont révélatrices. L’évènement s’appelait à l’époque une exposition, et ne montrait pas des voitures à vendre, mais exposait les premières automobiles telles des oeuvres d’art. Au même moment émerge la couture, qui suit la même logique. Déjà à cette époque, les silhouettes féminines étaient comparées à la carrosserie sur les affiches. La femme avait vocation à être une valeur décorative. Cette double représentation existait donc déjà au XIXème siècle.

Les termes utilisés sont les mêmes : on parle de ligne, de galbe, d’élégance, etc. La recherche d’élégance chez les grands carrossiers automobiles est associée à la recherche d’élégance au travers du vestimentaire féminin.

Source : ARCHIVES ATELIERS DU CCFA