Fermer
Retour à l'antibrouillard

Laurens van den Acker, un designer bien dans ses baskets
Icone de twitter
MaximePicat Icone de retweet
RT @MaximePicat: Les entreprises sont en 1ère ligne de la Pour le @groupePSA, voici comment cela se traduit #transformationdigitale
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: It's at @AtelierRenault❤️! Starting today and for one week, we're celebrating the that fills #ValentinesDay #passion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: 253,604 electric vehicles 🔋 were registered in the 🇪🇺 during the last quarter of 2019, +698% compared to 2018 | #hybrid
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

Laurens van den Acker, un designer bien dans ses baskets

Culture vroum #Design - #Laurens Van Den Acker - #Renault

Au Mondial de l’Automobile de Paris 2010, Renault présentait DeZir, une « Sport GT » électrique spectaculaire, premier concept du nouveau responsable du design du groupe Renault. Debout à côté de son concept, Laurens van den Acker avait les pieds bien ancrés au sol dans ses Adidas noir, rouge et blanche, un modèle personnalisé faisant référence aux couleurs du concept. Une façon de faire le lien entre l’homme et sa machine. Dès lors, chaque concept, chaque nouveau modèle de série fut accompagné de sa paire de baskets. Un clin d’œil attendu par les fans, un soupçon de créativité supplémentaire devenu le gimmick du directeur du design de Renault.

R-Space, Frendzy, Twin’run, Initiale Paris, TreZor, EZ-ULTIMO, mais aussi Twingo, Clio, Mégane, Scénic, Kadjar, Talisman, Espace, etc. De sa première Adidas à sa dernière paire Le Coq Sportif réalisée sur mesure pour le lancement du nouveau Captur, une vingtaine de modèles ont parcouru le monde et les allées des salons automobiles, racontant autant d’histoires.

Ces histoires, Renault propose de les découvrir à travers une sélection de sneakers de Laurens van den Acker, comme un voyage à pied dans l’univers de la mode et de l’automobile. Symbolique, créativité, personnalisation, matériaux, tout a son importance, car créer une paire de baskets demande une méthodologie proche de celle de la création d’une voiture.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES