Fermer
Retour à l'antibrouillard

La Matra MS 670 victorieuse aux 24H du Mans en 1972 sera mise en vente sur Retromobile
Icone de twitter
autodrome_LM Icone de retweet
RT @autodrome_LM: Et voici les deux véhicules sécurité de ce samedi : deux superbes @alpine_cars A110, en partenariat avec
Icone de twitter
F1 Icone de retweet
RT @F1: Those elevation changes 😙👌 🇵🇹 #PortugueseGP #F1
Icone de twitter
alpine_cars Icone de retweet
RT @alpine_cars: Les Alpes : terrain de jeu favori de l’ septembre dernier, des passionnés Alpine se sont rassemblés pour #AlpineA110
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

La Matra MS 670 victorieuse aux 24H du Mans en 1972 sera mise en vente sur Retromobile

Lignes d'arrivée #24H du Mans - #Artcurial - #Matra - #Retromobile 2021 - #Vente aux enchères

Afin de payer des indemnités à d’anciens salariés de Matra, le groupe Lagardère a annoncé la vente aux enchères, lors de Rétromobile 2021, de la mythique Matra MS 670 victorieuse des 24 Heures du Mans de 1972.

 

Monument du sport automobile, la Matra MS 670, victorieuse des 24 Heures du Mans en 1972 aux mains d’Henri Pescarolo et Graham Hill, sera vendue aux enchères lors du prochain salon Rétromobile, qui se tiendra à Paris le 5 février 2021, a annoncé Artcurial Motorcars.

Le célèbre prototype, propriété du groupe Lagardère touché de plein fouet par la crise et très endetté, est “estimé entre 4 et 7,5 millions d’euros”, selon la maison de vente. Depuis sa dernière course en 1973 et jusqu’à cet été, la MS 670 trônait au Musée Matra de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher).

 

“Toute la richesse de nos souvenirs de la saga Matra dans le sport automobile ne peut compenser l’obligation pour le groupe Lagardère d’honorer les suites d’une décision de justice défavorable en janvier 2020 dans une affaire de droit social de Matra Automobile, 18 ans après sa fermeture. D’où la mise en vente aux enchères, en toute transparence, de la Matra gagnante des 24 heures du Mans 1972”, a expliqué le cogérant du groupe Lagardère Thierry Funck-Brentano.

Le 31 janvier, au bout de huit années de procédure, la cour d’appel de Bourges avait condamné Matra à verser 4,2 millions d’euros d’indemnités à 296 anciens salariés de l’usine de Romorantin, fermée en 2003.

 

Henri Pescarolo, vainqueur du Mans en 1972, a fustigé la décision du groupe Lagardère de vendre ce “monument du sport automobile mondial et français”. “C’est vraiment dommage et stupide”, a-t-il réagi. “On avait essayé il y a quelques années de faire classer les voitures du Musée car il n’y a pas que celle-là. Il y en a plusieurs qui sont le reflet de la légende “Matra Jean-Luc Lagardère” entre 1965 et 1974″, a ajouté l’ancien pilote.

Pour Artcurial, “cette Matra MS 670 constitue le Graal pour tout collectionneur de voitures de compétition : l’excellence absolue du palmarès avec la victoire de la plus célèbre course au monde, la provenance, puisqu’elle n’a jamais quitté la propriété de ses créateurs, le groupe Lagardère, la pureté de la ligne et un des moteurs les plus brillants jamais créés : le V12 Matra !”

 

Source : JOURNAL AUTOMOBILE (17/9/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES