Fermer
Retour à l'antibrouillard

La grande évasion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La grande évasion

The mamas and the papas #Allemagne - #Berlin - #Histoire

Il y a près de 60 ans (le 13 août 1961 pour être précis), le Mur de Berlin était construit, séparant la capitale allemande en 2 et symbolisant la frontière entre République démocratique allemande (à l’Est) et République fédérale d’Allemagne (à l’Ouest, donc).

Le « mur de la honte » – comme il a ensuite été surnommé – visait à réduire l’exode massif des Allemands de l’Est vers la RFA voisine. Malgré tout, d’ingénieux automobilistes ont habilement détourné leur moyen de locomotion pour faire « passer » des amis ou de la famille à l’Ouest.

Dans cette Austin Healey 3000 MKIII de 1967, une personne éprise de liberté pouvait se cacher à côté du compartiment moteur le temps de passer la frontière, mais probablement guère plus longtemps ; la position devait en effet être particulièrement inconfortable, entre le manque d’espace et la chaleur dégagée par le moteur.

 

 

 

 

Le coffre de cette Mercedes devait être légèrement plus confortable, même à trois.

 


 

 

 

 

Pour les plus inventifs, le coffre se dotait d’un double fond, bon moyen de contourner des fouilles rudimentaires (après quelques évasions réussies, les gardes se sont hélas montrés plus pointilleux).


 

 

 

 

Des automobilistes vraiment déterminés et particulièrement bricoleurs ont même pensé à évider le siège passager d’une Matra-Simca Bagheera, permettant à la personne souhaitant passer le Mur de s’y cacher. Pour la petite histoire, entre 1974 et 1983, 16 personnes ont pu rejoindre la RFA dans cette voiture.


 

 

 

 

 

Des voitures assez improbables ont été utilisées pour ces passages de l’Est à l’Ouest, notamment la petite Goggomobil T250. Malgré cette petite taille, un adulte (souple si possible) pouvait se dissimuler au niveau des roues avant.


 

 

 

 

 

 

La BMW Isetta et la Coccinelle, elles-mêmes assez petites, ont également eu leur rôle à jouer dans des évasions d’Allemands de l’Est.


 

 

 

 

 

 

 

Mais évidemment, si la voiture était grande, cela facilitait le transport de la personne cachée, à l’image de cet « évadé » allongé derrière le tableau de bord d’une Cadillac Coupe DeVille de 1958.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’évidence, le confort était rudimentaire, même dans les plus grandes voitures, mais la quête de liberté a su révéler l’ingéniosité et le courage de ces automobilistes allemands.


 

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.