Fermer
Retour à l'antibrouillard

La Ford de Johnny et la Rolls de Zsa Zsa Gabor aux enchères à Rétromobile
Icone de twitter
MaximePicat Icone de retweet
RT @MaximePicat: Les entreprises sont en 1ère ligne de la Pour le @groupePSA, voici comment cela se traduit #transformationdigitale
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: It's at @AtelierRenault❤️! Starting today and for one week, we're celebrating the that fills #ValentinesDay #passion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: 253,604 electric vehicles 🔋 were registered in the 🇪🇺 during the last quarter of 2019, +698% compared to 2018 | #hybrid
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

La Ford de Johnny et la Rolls de Zsa Zsa Gabor aux enchères à Rétromobile

The mamas and the papas

Le Salon Rétromobile, qui se tient à Paris du 5 au 9 février, donne à nouveau l’occasion aux passionnés d’automobile d’admirer les trésors proposés par 620 exposants. Mais c’est aussi l’occasion d’assister – ou de participer – à des ventes aux enchères de voitures de collection prestigieuses ! Pour cette 45ème édition du Salon, la première Ford de Johnny Hallyday, la Rolls plaquée or de l’actrice Zsa Zsa Gabor et une Mercedes d’anthologie de 1929 font partie des belles mécaniques mises en vente.

Immatriculée neuve au nom de Johnny Hallyday en 1967, une Ford Mustang 390 GT Coupé, figure parmi les 167 véhicules d’exception au catalogue de la principale vente de véhicules de collection en Europe, organisée le 7 février par la maison d’enchères Artcurial. Elle est estimée entre 150 000 et 300 000 euros. Achetée neuve par Johnny en 2007, une Ford GT pourrait quant à elle atteindre 380 000 euros en estimation haute, en raison de sa rareté. Jaune canari, la Rolls Royce Silver Cloud II 1961 de Zsa Zsa Gabor est pour sa part estimée entre 80 000 et 140 000 euros. L’actrice américaine d’origine hongroise avait fait plaquer les chromes et la calandre en or 24 carats, parmi quelques options très personnelles comme les portes et les vitres gravées à son nom.

Avec une estimation haute à 8 millions d’euros, le clou de cette vente Rétromobile 2020 est une légendaire Mercedes 710 SS de 1929, l’un des modèles les plus prestigieux de la firme, équipée d’un moteur de 140 ch lui permettant d’atteindre 200 km/h.

Dotée d’un moteur 12 cylindres de 620 ch, une Ferrari 599 GTB de 2006, véhicule de fonction de Michael Schumacher, est par ailleurs estimée entre 140 000 et 180 000 euros.

La maison AuctionArt annonce elle-aussi un programme exceptionnel, avec un catalogue composé de quatre Facel Vega retrouvées au fond d’un garage parisien. Il s’agit en fait d’une vente après saisie. Le propriétaire de ces véhicules, un passionné de la marque, les a rassemblés petit à petit dans les années 1980, avant de décéder en 1988. Les voitures ont alors été entreposées dans un parking, mais les frais de gardiennage n’ont jamais été réglés, ce qui a conduit à cette saisie quelques années plus tard et à une vente aux enchères aujourd’hui.

Parmi ces quatre véhicules se trouvent deux rares Facel Vega HKII. La première, l’exemplaire 177 sur les 184 produits, est donc un des tout derniers modèles de la marque, disparue en octobre 1964. Le coupé a vraisemblablement été exposé au Salon de Paris en 1964 avant d’être vendu à la société Usinor, souligne L’Argus. La deuxième Facel Vega HKII proposée est un des tout premiers modèles (n°21/184) de la série, immatriculé pour la première fois en mars 1962. Vendue neuve à la société Treuil & Gascq, elle passe ensuite aux mains de la société Larousse, puis de trois autres propriétaires particuliers avant que le collectionneur de Facel Vega ne la rachète en 1978. Aux côtés de ces deux HKII seront mises en vente deux Facel Vega III. Le premier modèle est un cabriolet blanc mis en circulation en décembre 1963. Il devait être livré à Madagascar, mais il a finalement rejoint les rues de Nice grâce au concessionnaire Ferrari Automobiles (sans aucun rapport avec la marque italienne). Enfin, la quatrième Facel Vega proposée par Me Rémy Le Fur est également une « III », mais en déclinaison Coupé. Celui-ci a été produit à 430 exemplaires sur sa seule année de production. Il aurait été présenté au Salon de Bruxelles 1965 avant sa vente en stock neuf par le concessionnaire bruxellois Beherman.

Les deux coupés HKII sont estimés entre 110 000 et 130 000 euros. La Facel Vega III cabriolet est estimée entre 25 000 et 30 000 euros, tandis que la déclinaison fermée est estimée entre 15 000 et 20 000 euros. La vente est elle-aussi prévue le 7 février. Nul doute que des records de vente vont être atteints avec de telles merveilles proposées aux collectionneurs !

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES