triangle orange
Antibrouillard Télécharger le PDF
Icone
triangle bleu
On cause auto

Interview de Jérôme Camus

#autos - #collectionneurs - #GRAPE CLASSIC TOUR - #Grape Hospitality - #hotel - #hôtels - #Jérôme Camus - #Rétro - #vintage - #Voiture

La naissance du label «Grape Classic Tour» côté coulisses

Le monde de la voiture de collection connaît une belle croissance ces dernières années, cela éveille des appétits. Notamment celui d’un grand groupe hôtelier déjà croisé deux fois sur son stand lors du salon Rétromobile

 

Nous avons eu l’opportunité de poser quelques questions au fondateur de l’agence «Sereho Marketing Services», l’agence du jeune groupe hôtelier «Grape Hospitality». Il dévoile les coulisses de cette naissance.

Jérôme Camus n’est pas peu fier de tenir dans ses bras l’un des enfants récemment opéré par «Mécénat Chirurgie Cardiaque», invité lors des premiers «Kilomètres du Cœur».

Qui est Jérôme Camus ?

Passionné par la communication sous toutes ses formes, je suis un chef d’orchestre qui n’a pas la prétention de savoir jouer de tous les instruments mais sait trouver les bons interprètes, se référant aux trois notes de base : respect, partage et complémentarité.

 

Comment est né ce projet ?

D’une remontée du terrain signalant une clientèle en véhicule de collection de plus en plus importante avec comme exigence première, une chambre donnant sur parking, pour surveiller «Titine». Certains clients s’endormaient dans un fauteuil, face à la fenêtre de leur chambre, pour surveiller leur voiture.

 

Comment résumer ce service «Grape Classic Tour» en quelques mots ?

Créer la première chaine hôtelière dédiée aux collectionneurs en répondant à la problématique de base de ces derniers : un parking sécurisé. Le minimum obligatoire ! Ayant à faire à des passionnés, la passion passe avant la personne. Nous avons créé le différenciant par le service en mettant gracieusement à disposition de l’huile Elf HTX vintage, des compresseurs, boosters, housses de protection comme des kits de nettoyage. Et bien entendu un parking sécurisé  fermé et gardé si le besoin s’en fait sentir. Nous savons aussi mettre également à disposition, en option, un «Roadbook» pour découvrir les plus belles routes des alentours comme un «Escape game out door» pour un rallye à énigmes, tout cela en individuel ou en groupe.

 

Comment avez-vous sélectionné ces 42 hôtels parmi les 86 adresses européennes du groupe «Grape Hospitality» ?

La sélection a été très simple, elle a été faite sur le premier des critères : le parking ! Suffisamment grand pour accueillir plusieurs dizaines de véhicules, sécurisé et donc fermé.

 

Quelles ont été les premières réussites concrètes de ce service apporté aux collectionneurs automobiles ?

Cela a été en un premier temps un outil de fidélisation pour les habitués, leur montrant ainsi que nous comprenions leur problématique, ce qui est primordiale pour un passionné. Très rapidement «Grape Classic Tour» a eu cette légitimité à jouer dans la cour des collectionneurs et voir affluer ces derniers à la fois en individuel, mais également les clubs jusqu’à 50 et 80 autos.

 

Vous vous tournez donc plus vers les clubs de collectionneurs que vers la clientèle individuelle ?

Absolument pas, «GCT» est dédié aux collectionneurs, notre réseau à cette chance de pouvoir traiter aussi bien les individuels que les groupes. Nous sommes l’hôtelier des collectionneurs qu’ils soient 150 ou seul.

«Comme à la parade», une belle brochette d’automobiles de collection au repos lors d’une étape des premiers «Kilomètres du cœur» à l’École Militaire d’Équitation de Fontainebleau.

D’autres groupes hôteliers comme les «Relais & Châteaux» et «Hôtels & Préférence», en France, ou «Maritim Hôtel» en Allemagne proposent aussi des services dédiés aux collectionneurs automobiles, en quoi l’offre «Grape Classic Tour» est-elle différente ?

Par son réseau «GCT» va pouvoir satisfaire une clientèle assez large au niveau de ses envies et besoins. Notre positionnement nous démarque de ces établissements que vous citez par une gamme allant du trois au quatre étoiles. Ce avec la possibilité d’aller encore plus loin d’en notre offre, en organisant un véritable événement, rallye au «Road book», rallye à énigme,  avec la construction d’un «Escape game out door» en réseau, des journées mixtes rallye /circuit ou rallye/golf. Nous sommes en permanence à la recherche d’une valeur ajoutée qui apportera un véritable différenciant.

 

Les adresses des marques du groupe Accor, comme des grands groupes hôteliers internationaux en général, n’ont pas la réputation d’être ces petites adresses pleines de charme que les collectionneurs automobiles apprécient, quels sont alors vos arguments ?

Nous n’avons absolument pas la prétention que tous nos hôtels soient des adresses de charme. Même si nous avons quelques pépites qui n’ont rien à envier aux plus grands. Mais chacun de nos hôtels se situent dans un environnement, ou le plaisir de «rouler» est à son comble. Il est hors de question de faire abstraction des fondamentaux de l’hôtellerie, et la nous touchons un point qui est le fer de lance du groupe «GH», mais n’oublions pas la raison de la passion… ici en l’occurrence la voiture.

 

Par leurs débits souvent considérables, les tables des grands groupes hôteliers n’ont pas, non plus, la réputation d’être des petites adresses gastronomiques agréables, comment y répondez-vous ?

La nous touchons un point sensible, les priorités du groupe «Grape Hospitality» : la rénovation et la restauration. Je ne m’attarderai pas sur la partie de la rénovation, qui est au centre de la problématique du groupe. Concernant la restauration, il va de soi qu’elle ne peut pas être mise de côté dans le cadre de «GCT». L’un des principaux objectifs du groupe a été de refondre la quasi-totalité de ses restaurants, avec le rapprochement de quelques enseignes prestigieuses. Les autres adresses du groupe se sont vues attribuer des chefs, donnant à certains la connotation de grandes tables.

Point final des premiers «Kilomètres du cœur», la remise d’un chèque à «Mécénat Chirurgie Cardiaque».

Venons-en au succès de vos premiers « Kilomètres du cœur» organisés entre deux de vos hôtels, ce rallye a permis de sauver, avec Mécénat Chirurgie Cardiaque, un enfant atteint de malformation cardiaque, un second rallye est-il annoncé ?

La nous touchons les valeurs du groupe «GH», ne jamais oublier les fondamentaux. Quelle plus belle occasion nous a été d’associer «MCC» à «GCT». Depuis quatre ans «GH» est mécène de «MCC» avec à son actif six enfants opérés. Et voilà comment nous est venu l’idée de créer un rallye « Les Kilomètres du cœur » reliant deux de nos hôtels, le Novotel Château de Maffliers et le Mercure du Coudray Montceaux. Une souscription partant de notre site grapeclassictour.fr avec le relais des réseaux sociaux, entre autres. Cela nous a permis d’engager 50 véhicules, l’objectif « sauver un enfant » et pour cela nous devions collecter la somme de 12 000 euros. En s’engageant à reverser 1 euros par kilomètre parcouru par l’ensemble des véhicules inscris. Un succès allant au-delà de ce à quoi nous nous attendions avec un retour de constructeurs automobiles, de la presse comme de divers groupes d’influence. Sans oublier nos participants qui se sont réengagés pour la seconde édition le 20 juin 2020.

Vos 42 adresses sont désormais présentes dans le guide «Bed & Historic Motors» de voyages en voiture de collection édité par Alexandre Pierquet, une certaine forme de consécration, vous serez présent au prochain salon «Rétromobile» au printemps 2020, ce donc pour une troisième fois,

est-ce le début d’une grande histoire ? Quelles sont vos perspectives de développement à moyen et long terme ?

Développer des partenariats avec le secteur des constructeurs automobiles et la presse, apporter toujours plus de service aux collectionneurs, avec toujours plus d’attractivités et donner aux directeurs de nos 42 hôtels la fierté d’appartenance à «Grape Classic Tour», sans eux rien ne serait possible.

 

Propos recueillis par Philippe Colombet

 

Source : Philippe Colombet