Fermer
Retour à l'antibrouillard

A Mumbay, l’iconique taxi Padmini prend sa retraite
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

A Mumbay, l’iconique taxi Padmini prend sa retraite

The mamas and the papas #Emissions - #Fiat - #Interdiction de circulation - #Taxi

Jugé polluant et obsolète, le petit taxi emblématique de Mumbay va totalement disparaître des rues de la ville cette année. Il n’en reste déjà plus qu’une cinquantaine en circulation.

 

 

C’est la fin d’une époque. Cette année, les derniers taxis Padmini en circulation à Mumbay vont disparaître. Reconnaissables à leur carrosserie noire et à leur toit jaune vif, ces cousines orientales de la Fiat italienne d’après-guerre, ont été pendant un demi-siècle l’emblème de la ville la plus peuplée du pays. “À leur apogée, quelque 60 000 taxis Padmini sillonnaient les rues de la ville” explique Anthony Lawrence Quadros, secrétaire général du syndicat des chauffeurs de taxi de Mumbay. “C’est une voiture iconique qui a servi des millions de personnes”.

 

 

La Padmini connaît un premier coup dur en 1991, lorsque le gouvernement indien libéralise l’économie et s’ouvre aux investissements étrangers. Les entreprises mondiales ont alors commencé à inonder le marché indien. La Padmini, qui n’avait pas été modernisée depuis des années, a dû rivaliser avec des voitures étrangères modernes, équipées des dernières technologies. Son constructeur, Premier Automobiles, a subi d’énormes pertes et a arrêté la production en 2000.

 

 

 

En 2008, le gouvernement de l’État du Maharashtra, dont la capitale est Mumbay, a commencé à éliminer les voitures anciennes pour réduire la pollution. Les taxis de plus de 25 ans n’ont plus eu le droit de rouler. En 2013, la limite d’âge a été fixée à 20 ans. “Cette année, même les plus jeunes des Padmini devront cesser de circuler. On n’en voit déjà plus beaucoup. Il n’en restait qu’une cinquantaine en circulation en décembre”, explique Anthony Lawrence Quadros.

 

 

 

 

Depuis quelques années, la petite voiture sur le déclin est devenue la “muse” de plusieurs artistes et photographes, nostalgiques d’une époque. Sur son compte Instagram, Rachel Lopez a notamment photographié des centaines de motifs décoratifs qui ornent très souvent le plafond des Padmini, avant que ces dernières ne disparaissent pour de bon.

 

 

Source : COURRIER INTERNATIONAL (5/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.