Fermer
Allemagne

VW va mettre des milliers de salariés au chômage partiel en Allemagne

Analyse de presse de 14H00 - Le #Chômage partiel - #Coronavirus - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Volkswagen, que l’épidémie de coronavirus a conduit à stopper la production dans ses usines en Europe, prévoit de mettre environ 80 000 salariés au chômage partiel en Allemagne.

Un porte-parole de la marque Volkswagen que cette mesure serait introduite dans les usines en Basse-Saxe, en Hesse et en Saxe jusqu’au 3 avril.

Les marques Audi et Porsche du groupe, ainsi que sa division MAN, veulent également recourir au chômage partiel pour réduire leurs coûts.

Les entreprise, petites et grandes, vont faire face à des perturbations « bien plus importantes » que lors de la crise de 2008-2009, a indiqué hier Bernd Althusmann, qui est membre du conseil de surveillance de Volkswagen et également  ministre de l’Economie de Basse-Saxe, où Volkswagen a son siège.

Le constructeur allemand va également soutenir financièrement son réseau de distribution en Allemagne.

Outre l’Europe, Volkswagen a arrêté des usines dans d’autres pays et régions du monde, dont la Russie et l’Amérique latine. Ses activités reprennent progressivement en Chine, qui est son premier marché.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (24/3/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.