Fermer
Etats-Unis

Vulog remporte un contrat avec Hyundai pour son système d’autopartage Moceanlab

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autopartage - #Hyundai - #Vulog
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Hyundai a choisi Vulog pour fournir le centre nerveux informatique du système d’autopartage qu’il va lancer à Los Angeles, baptisé Moceanlab. Le groupe niçois, qui emploie environ 100 salariés, vend aux constructeurs d’automobiles et à d’autres acteurs du marché une solution informatique en service à la demande (SaaS) pour gérer des flottes de véhicules – voitures, mais aussi scooters ou trottinettes – en partage.

L’outil Vulog gère les flottes de véhicules en temps réel, adaptant par exemple la tarification aux besoins de rééquilibrage dans la répartition géographique des voitures. Il fournit également les applications qui permettent aux consommateurs de réserver une voiture avec leur smartphone et de la démarrer.

Vulog est présent dans une trentaine de villes dans le monde. Il revendique 1,5 million d’utilisateurs et une croissance de son chiffre d’affaires de 50 % par an. L’entreprise gère notamment le service de 1 500 Golf électriques mis en place par Volkswagen à Berlin, ou le service de 600 véhicules mis en place par le Groupe PSA (Free2move) à Madrid, précise le directeur général Grégory Ducongé.

Source : AFP (19/11/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.