Fermer
Suède

Volvo provisionne 683 millions d’euros pour le problème d’émissions d’oxydes d’azote

Analyse de presse de 14H00 - Le #Emissions - #Oxydes d'azote - #Volvo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volvo a annoncé le 3 janvier qu’il passait une provision de sept milliards de couronnes suédoises (683 millions d’euros) pour couvrir les coûts liés à la découverte, rendue publique en octobre 2018, que certains de ses camions et autobus étaient susceptibles de dépasser les limites d’émissions d’oxydes d’azote autorisées.

Le groupe suédois, qui fabrique des camions, des équipements de construction, des autocars et des moteurs, a précisé que cette estimation tenait compte des tests passés par les véhicules et des analyses statistiques, ajoutant qu’elle avait été définie de concert avec les autorités compétentes.

Le 16 octobre, Volvo avait annoncé que le possible dépassement des limites en termes d’émissions d’oxydes d’azote pourrait être le fait de la dégradation plus rapide que prévu d’un composant de contrôle des émissions utilisé dans ses camions. Le groupe avait alors dit que les coûts pour résoudre le problème « pourraient être importants ».

Volvo a souligné qu’il évaluerait en permanence le montant de la provision à mesure de l’évolution du dossier, ajoutant qu’elle aurait un impact négatif sur le résultat opérationnel du quatrième trimestre de 2018. Les effets négatifs sur la génération de trésorerie interviendront en 2019, avant de monter en puissance les années suivantes.

Source : REUTERS (3/1/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.