Fermer
Suède

Volvo a doublé son bénéfice net au deuxième trimestre

Le #Résultats commerciaux - #Volvo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volvo a doublé son bénéfice net au deuxième trimestre de 2015, à 5,15 milliards de couronnes (553 millions d’euros), dont 2,14 milliards proviennent de la vente en juin de sa participation dans le capital du fabricant indien de véhicules utilitaires et de cyclomoteurs Eicher Motors. Le chiffre d’affaires du numéro deux mondial des poids lourds a augmenté de 17 %, à 84,78 milliards de couronnes (9,1 milliards d’euros), mais à périmètre et changes constants, il a reculé de 4 %. La situation ne devrait pas s’améliorer puisque les commandes nettes de poids lourds ont reculé de 6 %.

L’Europe (+ 13 %) et en particulier Renault Trucks ont tiré leur épingle du jeu, tandis que Mack en Amérique du Nord (- 50 %) a été touché par des annulations de commandes de concessionnaires, et l’Amérique du Sud (- 54 %) souffre de « la persistance d’une activité économique faible et d’une baisse de la confiance des entreprises ».

La branche poids lourds a nettement amélioré sa rentabilité, avec une marge opérationnelle (hors éléments exceptionnels) de 7,7 %, contre 4,5 % un an auparavant. « Nous voyons une reprise progressive en Europe et une demande stable en Asie, excepté en Chine où elle baisse. En Amérique du Nord, il y a un ralentissement par rapport à des niveaux élevés d’activité, tandis qu’il y a une forte baisse sur le marché brésilien », indique le directeur général par intérim Jan Gurander dans un communiqué. Les perspectives sont encore moins bonnes dans le segment des engins de chantiers, où les commandes ont chuté de 27 %. Volvo sent les effets de l’abandon de sa marque aux Etats-Unis, ainsi que de la chute de la demande sur les marchés russe et chinois.

Avec des ventes en hausse de 27 % et des commandes qui ont bondi de 37 %, les autobus se portent mieux, de même que les moteurs marins (Volvo Penta ; + 29 % pour les ventes, + 18% pour les commandes). (AFP 17/7/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.