Fermer
Etats-Unis

Volkswagen, Toyota, Fiat Chrysler et Mitsubishi continuent de vendre des véhicules dotés d’airbags Takata défectueux

Le #NHTSA - #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volkswagen, Toyota, Fiat Chrysler Automobiles et Mitsubishi continuent de vendre des véhicules neufs dotés d’airbags Takata défectueux qui risquent pourtant d’exploser car ils ne sont pas équipés d’un produit anti-humidité censé réduire ce risque, a déclaré le Sénateur Bill Nelson, membre du comité chargé de superviser la NHTSA (Agence américaine de la Sécurité routière), dans un rapport.

Le rapport souligne que les quatre constructeurs ont confirmé qu’ils continuaient à vendre certains modèles équipés d’airbags utilisant du nitrate d’ammonium. Les véhicules ne sont pour le moment pas interdits à la vente, mais ils doivent être rappelés d’ici à 2018, précise le rapport.

« Ce qui est dérangeant, c’est que les consommateurs achètent des voitures sans savoir qu’elles vont être rappelées », estime M. Nelson. « Ces voitures ne devraient pas être vendues tant qu’elles n’ont pas été réparées », ajoute-t-il.

La NHTSA a déclenché une opération de rappel pouvant concerner jusqu’à 70 millions d’airbags, conducteur et passager. Dans le monde, ces rappels pourraient concerner 100 millions d’airbags. Selon la NHTSA, près de 8,5 millions d’airbags avaient été réparés aux Etats-Unis à la date du 20 mai. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AFP 1/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.