Fermer
Etats-Unis

Volkswagen se voit attribuer un nouveau contrôleur aux Etats-Unis

Analyse de presse de 14H00 - Le #Conformité - #Scandale VW - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Volkswagen se voit attribuer un nouveau contrôleur aux Etats-Unis, John Hanson, qui viendra compléter le travail de Larry Thompson, charger de contrôler la conformité du constructeur.

En contrepartie, Volkswagen ne sera pas exclu des contrats du secteur public aux Etats-Unis.

Les conditions de cet accord ont été validées par le constructeur et l‘EPA (Agence américain en charge de la protection de l’environnement).

Cet accord est le dernier volet dans le scandale des moteurs truqués, qui a éclaté aux Etats-Unis en 2015. Cette affaire a coûté quelque 30 milliards d’euros à Volkswagen en amendes, coûts de rappel et dédommagements.

Volkswagen a confirmé que le récent accord inclut la préqualification de Volkswagen pour des contrats dans le secteur public, en échange de la nomination d’un nouveau contrôleur, qui surveillera les activités de Volkswagen durant trois ans à compter de cet automne.

« Aux Etats-Unis, des entreprises qui n’ont pas respecté certaines régulations peuvent être interdits d’obtenir des contrats gouvernementaux », a expliqué Volkswagen. L’accord avec l’EPA, qui négociait au nom du gouvernement, est donc « un prochain pas important dans la résolution de fautes passées ».

Cet accord est dans la lignée des différentes mesures mises en place par Volkswagen pour améliorer sa conformité suite au scandale des moteurs truqués.

Il est notamment crucial pour la marque MAN Energy Solutions, qui produit des moteurs diesel de grandes dimensions, parfois utilisés par la Navy (Marine américaine) ou par les garde-côtes.

Pour rappel, le premier contrôleur, M. Thompson, a déployé une équipe de 100 personnes pour surveiller Volkswagen.

MM. Thompson et Hanson sont tous deux issus du FBI (Bureau fédéral d’investigation). M. Hanson est actuellement rattaché à l’EPA.

En parallèle de ce nouvel accord, Volkswagen a vu ses ventes aux Etats-Unis augmenter de 6,1 % au mois de juillet (à 215 796 unités). Si la tendance se confirme, la marque VW pourrait renouer cette année avec les niveaux d’avant le scandale des moteurs truqués. Il pourrait en effet dépasser le volume enregistré en 2014 (366 970 unités écoulées sur le marché américain). En 20189, la marque allemande a vendu 354 064 unités.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOTIVE NEWS, AUTOMOBILWOCHE, AFP (2/9/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.