Fermer
France

Volkswagen France vise une part de marché de 8 % en 2014

Le #Part de marché - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après avoir franchi les 8 % de parts de marché en 2012, la marque Volkswagen a confirmé sa performance dans l’Hexagone en 2013 malgré une perte de 0,2 point de pénétration (à 8,1 % hors TT). Cette année, elle a en revanche continué à perdre du terrain. Avec des volumes en recul de 0,6 % (102 297 immatriculations VP à fin septembre) sur un marché en hausse de 2,1 %, Volkswagen est repassé sous la barre des 8 % de pénétration (7,6 % ou 7,8 % hors TT, point de référence de VW). « Nous sommes sur un marché en légère croissance mais ultra-compétitif avec des marques françaises qui se redressent fortement. Elles bénéficient notamment de leur nouveauté produit sur le segment en forte croissance des petits SUV [Renault Captur, Peugeot 2008]. Or, c’est un segment sur lequel nous ne sommes pas présents », explique Arnaud Barral, directeur de Volkswagen France. En effet, sans offre produit sur ce segment des petits SUV, Volkswagen s’exclut d’un marché potentiel supérieur à 120 000 unités (ce segment est passé de 14 000 unités en 2010 à 116 000 unités en 2013 et devrait représenter au moins 170 000 unités en 2015), qui plus est très porteur sur le canal des particuliers. La marque dispose bien du Taigun (le concept a été présenté sur plusieurs Salons), mais ce petit SUV ne devrait pas être commercialisé en Europe. « Pour le moment, nous n’avons pas de visibilité sur la date d’arrivée d’un produit sur ce segment », déplore M. Barral.

Le dirigeant reste toutefois « optimiste » pour la fin de l’année et estime que l’objectif de 8 % « n’est pas hors d’atteinte ». « Il nous reste trois mois et nous avons les moyens d’y parvenir », estime-t-il. (AUTOACTU.COM 9/10/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.