Fermer
Etats-Unis

Volkswagen est accusé d’avoir copié sa technologie hybride sur un équipementier américain

Le #Brevet - #Hybride - #Plainte - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Aux Etats-Unis, Volkswagen est accusé d’avoir copié sa technologie hybride sur l’équipementier américain Paice. Celui-ci accuse le groupe allemand de violation du droit des brevets. Environ 19 000 voitures hybrides des marques Audi, Porsche et Volkswagen vendues aux Etats-Unis depuis 2010 sont concernées.

Paice, un équipementier spécialisé dans les technologies d’hybridation siégeant à Baltimore (Maryland), a travaillé en collaboration avec Volkswagen entre 2001 et 2004. Selon l’équipementier, une fois que le constructeur aurait acquis suffisamment de connaissances dans le domaine des transmissions hybrides, il aurait interrompu de manière abrupte son partenariat avec Paice.

Or, Volkswagen n’aurait « jamais acquis de licence pour les technologies de Paice », reproche l’équipementier.

Paice considère en outre que Volkswagen n’aurait pas pu atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 de sa flotte sans ses technologies.

L’équipementier américain envisage de porter plainte et de réclamer la suspension de la vente des modèles qui seraient dotés de ses technologies. (HANDELSBLATT 30/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.