Fermer
Allemagne

Volkswagen délaisse sa stratégie de création d’empire au profit d’une stratégie d’amélioration de l’efficience

Analyse de presse de 14H00 - Le #Efficience - #Electrification - #Groupe Volkswagen - #Stratégie
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Volkswagen délaisse sa stratégie de création d’empire au profit d’une stratégie d’amélioration de l’efficience. L’objectif est de dégager des ressources pour le développement et la production en masse de voitures électriques, a expliqué le président du groupe, Herbert Diess.

Bien que le groupe allemand veuille accélérer sa transition vers le tout-électrique et la conduite autonome, il veut également réduire ses coûts de développement.

« Nous n’avons pas besoin de plus de marques. A quelques rares exceptions près, nous pouvons déjà être présents sur les principaux segments avec nos marques actuelles », a expliqué M. Diess, se plaçant à l’opposé de la stratégie expansionniste de Ferdinand Piëch par exemple. Sous sa direction, le groupe Volkswagen avait notamment acquis Bentley, Bugatti et Lamborghini la même année.

Actuellement, le groupe Volkswagen compte 660 000 salariés et détient les marques Seat, Skoda, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Ducati, Audi, Scania, MAN et VW (utilitaires).

M. Piëch était fier de mettre la qualité d’ingénierie devant les bénéfices, une stratégie qui a conduit à une baisse de la rentabilité, Volkswagen devenant moins rentable que ses concurrents tels que Toyota et Peugeot.

M. Diess a déclaré qu’une telle stratégie (à savoir développer le meilleur produit possible sans égard aux coûts) était un choix risqué dans l’économie actuelle.

Le directeur financier de Volkswagen, Frank Witter, a confirmé qu’il souhaitait accroître la rentabilité du constructeur, afin de faire face aux coûts qui seront nécessaire pour respecter les objectifs de réduction des émissions de CO2.

Il faudra pour cela réduire la complexité des offres de produits et des processus du groupe Volkswagen

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (13/9/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.