Fermer
Allemagne

Volkswagen aurait proposé d’embaucher environ 2 000 intérimaires

Le #Développement durable - #Emploi - #Négociation - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La semaine dernière, le comité d’entreprise de Volkswagen avait accusé le président de la marque éponyme, Herbert Diess, et le directeur des ressources humaines, Karlheinz Blessing, de ne pas respecter les termes du pacte d’avenir conclu en novembre dernier, en excluant toute future embauche au cours du premier semestre de 2017 et en supprimant des emplois intérimaires plus rapidement et en plus grand nombre que prévu par ce pacte (cf. revue de presse du 9/2/17).

Afin de régler rapidement le conflit avec son comité d’entreprise concernant le pacte d’avenir, Volkswagen aurait proposé d’embaucher environ 2 000 intérimaires.

Néanmoins, Volkswagen ne serait prêt à cette concession qu’à condition que les effectifs permanents soient réduits. En plus des économies de coûts salariaux nécessaires au redressement de Volkswagen suite au scandale des moteurs truqués, M. Blessing estime qu’à l’heure du numérique et de l’électromobilité, moins de salariés seront à l’avenir actifs dans le domaine de la production automobile.

Le pacte d’avenir prévoit une réduction des effectifs par des départs non remplacés, avec toutefois une garantie des emplois jusque fin 2025. (AUTOMOBILWOCHE 10, 11 ET 12/2/17, HANDELSBLATT 11/2/17)

Par ailleurs, le comité consultatif sur la durabilité convoqué par Volkswagen a tenu sa deuxième session, en présence de membres du directoire et du comité d’entreprise du groupe allemand.

Les 9 experts qui composent ce comité ont abordé les thèmes du développement durable et de la protection de l’environnement (y compris les aspects sociaux de ces deux thèmes).

L’objectif de ce comité est notamment de restaurer la confiance suite au scandale des moteurs truqués. Le comité avait ainsi été mis en place à l’automne 2016. Il a pour but de conseiller les dirigeants de Volkswagen sur les thèmes de la mobilité, de la protection de l’environnement, de la responsabilité d’entreprise, de l’intégrité, de la durabilité de l’emploi et de la numérisation.

Le groupe Volkswagen a mis à disposition de ce comité une enveloppe de 20 millions d’euros sur une période de deux ans, afin de mettre en oeuvre ses projets. (AUTOMOBILWOCHE 10/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.