Fermer
Afrique

Volkswagen a ouvert une nouvelle usine au Kenya

Le #Usine - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volkswagen a inauguré le 21 décembre une nouvelle usine d’assemblage au Kenya, afin de profiter de la hausse des ventes d’automobiles en Afrique. Le constructeur allemand revient ainsi dans ce pays environ 40 ans après l’avoir quitté.

La nouvelle usine se situe à proximité de Nairobi et assemble des véhicules à partir de collections. Le premier modèle assemblé sur le site a été une Polo Vivo.

En parallèle, toujours pour bénéficier de la croissance du marché automobile en Afrique, Volkswagen a signé il y a quelques semaines un accord pour construire une usine d’assemblage à Relizane en Algérie (cf. revue de presse du 28/11/16).

En outre, un responsable de Volkswagen doit se rendre au Rwanda pour discuter d’un nouveau projet dans ce pays.

« Globalement, les ventes de voitures en Afrique devraient augmenter de 40 % au cours des cinq prochaines années, c’est pourquoi nous augmentons nos activités », a déclaré Herbert Diess, président de la marque Volkswagen.

Si la croissance du marché automobile continue à son rythme actuel – les importations de véhicules au Kenya progressant de 10 à 12 % par an -, le pays devrait disposer d’un parc de 5 millions de véhicules d’ici à 2030. (AFP, AUTOMOBILWOCHE 21/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.