Fermer
France

Vincent Cobée vise une croissance de 20 % à 30 % pour Citroën

Analyse de presse de 14H00 - Le #Citroën - #croissance - #Vincent Cobée
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le directeur général de Citroën Vincent Cobée fait le point sur les perspectives internationales de la marque et le lancement de l’Ami [entretien réalisé avant le début du confinement le 17 mars en France]. Il explique que la marque a bien l’intention de continuer de progresser en Europe, mais aussi de saisir des opportunités en dehors du continent. « Celles-ci sont au nombre de trois aujourd’hui. D’abord, la zone Afrique-Moyen-Orient, dans laquelle notre hypothèse de croissance dans les trois ou cinq années qui viennent va au-delà d’un doublement de notre volume actuel. La deuxième est l’Amérique latine, où nous avons une présence historique et une image très forte. Les principaux contributeurs sont le Brésil et l’Argentine. Nous avons pour ambition d’y progresser de 50 % à 100 % dans les trois à cinq ans à venir. Vient enfin l’Inde, où la marque Citroën, qui n’y était pas présente, sera lancée cette année. En 2025, mon objectif est de rééquilibrer le mix de ventes à hauteur de deux tiers en Europe et d’un tiers en dehors », détaille-t-il.

« Je ne vais pas communiquer un chiffre compte tenu des perturbations que nous connaissons actuellement et l’absence de visibilité sur la sortie de crise. Nous avons établi une feuille de route qui nous permet objectivement d’envisager une croissance mondiale [des ventes] de 20 % à 30 % dans les trois à quatre prochaines années, poussée par l’Europe, d’un côté, et par ces trois zones géographiques, de l’autre. Au-delà de 2026, nos perspectives de croissance vont bien au-delà de 30 % », indique M. Cobée.

Le dirigeant indique qu’après une ouverture des ventes de l’Ami en ligne en France […] avec des livraisons prévues au début de l’été, Citroën proposera dans un deuxième temps le quadricycle électrique à la vente en Espagne, au Portugal, en Italie et probablement en Belgique. « Nous pouvons vraisemblablement imaginer une autre vague dans laquelle nous retrouverons l’Allemagne et les Pays-Bas », ajoute-t-il. « Notre ambition est de proposer une mobilité dans les meilleures conditions financières. Le message est simple : en location de longue durée, vous pouvez disposer d’une Ami pour le prix d’un forfait téléphonique mensuel, après un premier paiement qui équivaut à celui d’un scooter. Par ailleurs, nous avons dimensionné l’usine [marocaine] de Kénitra de façon prudente, avec une capacité de base de l’ordre de 20 000 unités par an, mais gardé la possibilité de monter en cadence dans des délais très courts si la demande est supérieure. La réalité du marché reste à confirmer », précise-t-il encore.

M. Cobée rappelle par ailleurs que Citroën prévoit de lancer en 2020 six modèles électrifiés : Ami, C5 Aircross PHEV, un véhicule 100 % électrique en fin d’année, des utilitaires et un Spacetourer électriques. « La C-Zéro va en revanche s’arrêter très prochainement. Mais l’Ami ne vient pas compenser ce retrait. Il faut être clair, on ne se situe pas du tout dans les mêmes niveaux de prix, le rapport est de 1 à 5. En introduisant Ami, on ne cherche pas à remplacer un véhicule, mais plutôt à anticiper les évolutions dans les années à venir », souligne-t-il.

Source : LARGUS.FR (30/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.