Fermer
Allemagne

Vers une hausse du nombre de faillites parmi les équipementiers allemands ?

Analyse de presse de 14H00 - Le #Faillite - #industrie équipementière - #Prévisions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon des estimations d’experts allemands en économie, le nombre de faillite va augmenter en Allemagne l’an prochain, après une première hausse (modérée) cette année.

La faillite de la compagnie aérienne Air Berlin a marqué le début de cette vague de faillites.

Selon les estimations, jusqu’à 305 000 entreprises allemandes commenceraient l’année 2019 avec des difficultés financières.

Deux Länder d’ex-Allemagne de l’Est, la Saxe-Anhalt et la Saxe, seraient les plus durement touchés. 12 % des entreprises situées dans ces Länder risqueraient une faillite (contre 6,4 % en Bavière et 7 % dans le Bade-Wurtemberg, par exemple).

En ce qui concerne les secteurs les plus concernés par cette vague attendue de faillites, l’industrie équipementière automobile serait particulièrement menacée.

Les équipementiers allemands (principalement les fournisseurs de petite taille) seraient menacés en raison d’un recul de la demande lié non seulement à la crise du diesel, mais aussi à la baisse de la demande de moteurs à combustion, du fait de la transition vers l’électromobilité.

Source : AUTOMOBILWOCHE (15/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.