Fermer
Allemagne

Vers un rappel de Porsche Panamera en Allemagne

Analyse de presse de 14H00 - Le #Diesel - #KBA - #Logiciel truqueur - #Porsche - #Rappel De Véhicule - #Scandale
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le KBA (office fédéral des transports) s’apprêterait à imposer un rappel obligatoire à Porsche, concernant ses Panamera diesel, soupçonnées d’être équipées de logiciels truqueurs.

« Le KBA imposera prochainement un rappel obligatoire des Porsche Panamera après la découverte d’une manipulation des systèmes de purification des gaz d’échappements conduisant à une augmentation des émissions d’oxyde d’azote (NOx) », a fait savoir le journal allemand SPIEGEL.

Les autorités allemandes avaient déjà imposé de précédents rappels à Porsche en mai (53 000 Macan et 6 750 Cayenne) suite à la détection de logiciels « non autorisés ». En 2017 également, 22 000 Cayenne avaient été rappelés.

Ces rappels s’inscrivent dans le scandale des moteurs truqués du groupe Volkswagen.

Dans le cadre de cette affaire, un dirigeant de Porsche a été incarcéré en avril en Allemagne, dans le cadre d’une enquête pour fraude, parallèle à celles menées contre Volkswagen et Audi. Selon la presse allemande, il s’agirait de Jörg Kerner, ancien responsable des moteurs de Porsche.

Source : AUTOMOBILWOCHE (20/07/18), AFP, LES ECHOS (21/07/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.