triangle orange
France

Vers un Airbus des batteries pour véhicules électriques

Analyse de presse de 14H00 - Le #Batterie - #Bruno Le Maire - #Electrique
triangle bleu

Le 10 octobre, le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a appelé les industriels européens à faire « converger » leurs efforts en matière de batteries automobiles, jugeant nécessaire de défendre la « souveraineté technologique » de l’Union européenne face à la concurrence de la Chine. « L’idée de faire une filière de l’industrie automobile électrique avec des composants uniquement asiatiques, ça n’a aucun sens », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des responsables de PME du secteur automobile organisée au Mondial de l’Automobile de Paris. « On doit être indépendants du point de vue technologique » et « bâtir notre propre filière » de batteries électriques, a ajouté M. Le Maire, regrettant le manque de coordination des politiques industrielles européennes sur ce point.

« L’Allemagne s’engage dans un grand projet sur les batteries électriques, ils vont investir environ six milliards là-dessus […] Moi, j’aimerais qu’on n’ait pas l’Allemagne d’un côté, la France de l’autre, chacune en train de développer des programmes de batteries électriques sans que l’on soit capables à un moment donné de converger », a insisté Bruno Le Maire. « Il faut que l’Allemagne puisse travailler main dans la main avec nous là-dessus, parce que, sinon, on risque fort d’être obligés de se fournir en batteries chinoises sur étagère », a poursuivi le ministre.

Interrogé par des journalistes sur le retard pris par l’Europe en matière de batteries pour V.E., Bruno Le Maire a estimé qu’il n’était « absolument pas trop tard pour réussir cette transformation ». « Sur le lithium-ion liquide, de toute façon, la partie est perdue, ce sont les Chinois qui maîtrisent » la technologie. « Mais sur le lithium-ion solide [une autre technologie], on garde encore des perspectives », a-t-il insisté.

Source : JOURNALAUTO.COM (10/10/18)