Fermer
France

Valeo vise une croissance à deux chiffres dès 2019

Analyse de presse de 14H00 - Le #Résultats financiers - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

A l’occasion de la publication des résultats financiers du premier semestre de 2018, le président de Valeo Jacques Aschenbroich s’est voulu confiant quant à l’avenir du groupe, grâce, entre autres, à la forte poussée de l’électromobilité. « Dès 2019 et pour les années qui vont suivre, nous allons afficher une croissance à double chiffre », a-t-il déclaré.

L’essor du véhicule électrique a eu une influence non négligeable sur le bilan des prises de commandes, notamment pour la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive. Cette seule entité a généré 4,7 milliards d’euros de prises de commandes au cours du premier semestre (50/50 entre Europe et Chine), sur un total de 18,7 milliards d’euros, un chiffre en hausse de 5,9 % qui établit un nouveau record pour le groupe.

A taux de change constants, le chiffre d’affaires de Valeo, sur les six premiers mois de l’année, s’est élevé à 9,94 milliards d’euros, en hausse de 9 %. Le bilan du groupe précise que la première monte isolée a généré 8,6 milliards d’euros, soit déjà 9 % de mieux qu’en 2017. Valeo a profité d’un très bon rattrapage au deuxième trimestre puisque le chiffre d’affaires consolidé, à taux de change constants, a progressé de 10 % sur la période (à 5,022 milliards d’euros).

Au premier semestre, la marge brute s’est accrue de 3 %, à 1,998 milliard d’euros. La marge opérationnelle a quant à elle augmenté de 4 %, pour s’établir à 755 millions d’euros. Une marge opérationnelle qui, une fois calculée avec les quotes-parts dans les coentreprises et sociétés mises en équivalence, accuse une baisse de 3 %, à 727 millions d’euros. La faute au versement des dividendes, explique-t-on chez l’équipementier français, dont le résultat net subit un net repli de 10 %, à 453 millions d’euros.

Le bilan semestriel fait état d’un Ebitda de 1,341 milliard d’euros, soit 11 % au-dessus du niveau de 2017 et à 13,6 % du chiffre d’affaires. Des quatre grandes divisions qui composent le groupe Valeo, celle dédiée au confort et aux aides à la conduite continue de contribuer plus que les autres au chiffre d’affaires (14,9 %n contre 14,1 % en 2017). Suivent les divisions Propulsion, à 13,9 % (+ 1,3 point), Visibilité, à 12,7 % (- 0,3 point) et Thermique, à 12,3 % (+1,3 point).

Pour faire face aux tensions de marché, le groupe a engagé une politique de stockage d’une envergure exceptionnelle. Ce qui a eu pour effet de limiter la génération de fonds propres à 36 millions d’euros au terme du semestre, contre 99 millions d’euros un an auparavant. Toutefois, cela devrait se transformer en ventes dans les mois à venir, au point de laisser le président de Valeo penser que la trésorerie disponible atteindra la barre des 200 millions d’euros environ à fin 2018.

En gagnant 2 points, à 58 %, la part des pays émergents dans le chiffre d’affaires OEM de Valeo a continué de s’affirmer, aux dépens des Etats-Unis, qui sont passés de 12 % à 10 %, à période équivalente. L’Europe s’est stabilisée à 32 %. Si la Chine s’est maintenue à 13 % d’une année sur l’autre, le reste de l’Asie a augmenté de 3 points, atteignant 18 % à fin juin 2018. Les marques asiatiques d’une manière générale représentent désormais 33 % du portefeuille clients de l’équipementier (31 % en 2017), contre 29 % pour les allemandes (28 % en 2017), 18 % pour les américaines (20 % en 2017) et 14 % pour les françaises, dont Opel (15 % en 2017).

Source : JOURNALAUTO.COM (26/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.