Fermer
France

Valeo souhaite lancer la fabrication de la e-City en 2019

Analyse de presse de 14H00 - Le #48 volts - #e-City - #Electrique - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Valeo est en discussions avec plusieurs constructeurs d’automobiles pour lancer la fabrication de la e-City en 2019. Le modèle électrique à deux places, présenté en janvier dernier au CES de Las Vegas, est équipé d’une batterie de faible tension (48 volts). « Avec l’équivalent de 25 chevaux de puissance, la e-City se faufile partout. Et elle possède suffisamment de reprise pour s’insérer dans le trafic du périphérique sans problème », explique Michel Forissier, patron du pôle recherche et développement de Valeo. « En dehors de son agrément de conduite, [son avantage] est indéniablement le prix. Sur les voitures électriques les plus puissantes, le coût de la batterie peut atteindre 40 % du coût total de fabrication, jusqu’à 20 000 euros pour une Tesla. En réduisant la taille, la puissance et le poids de la batterie, nous réduisons également considérablement le coût de l’ensemble », ajoute-t-il. Un prix de vente autour de 7 500 euros, une fois le bonus écologique de 6 000 euros déduit, serait ainsi envisageable.

Côté performances, la e-City atteint 100 km/h en vitesse de pointe, avec une autonomie de 150 km. « La distance moyenne parcourue par les automobilistes est de 18 km par jour. Et en ville, ça ne dépasse pas quelques kilomètres », indique M. Forissier. « Fini la voiture multi-usage, qui sert aussi bien pour les petits déplacements en ville la semaine que pour aller voir la famille en banlieue le week-end, et partir en vacances à l’autre bout de la France. Il nous faut réinventer la mobilité », conclut-il.

Source : PARISIEN (5/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.