Fermer
France

Valeo s’adapte au ralentissement des principaux marchés

Analyse de presse de 14H00 - Le #Diesel - #Electrique - #Essence - #Hybride - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un contexte de ralentissement des marchés européen, chinois et américain, le président de Valeo Jacques Aschenbroich explique que son groupe veut être prudent à long terme. « Ce que nous avons perdu, nous ne pensons pas que nous le retrouverons immédiatement. Nous allons croître, mais à partir d’un niveau de base inférieur. Nous devons nous adapter aux nouvelles conditions du marché en exerçant une pression sur nos coûts et sur nos dépenses en capital », déclare-t-il.

M. Aschenbroich indique que Valeo doit continuer à investir dans les domaines de l’électrique, de l’hybride, des aides à la conduite, des batteries de 48 volts, des capteurs, des caméras et du lidar. « Cependant, en même temps, le marché automobile ralentit. Nous avons déjà réduit les dépenses en capital de 100 millions d’euros par rapport à l’année dernière, et d’ici à la fin de cette année, nous réduirons encore de 100 millions d’euros. Nous allons également réduire les coûts de 100 millions d’euros cette année. […] Ce qui est le plus difficile aujourd’hui, c’est de trouver un équilibre entre investir dans les nouvelles technologies, atteindre la rentabilité pour générer des liquidités pour payer nos dividendes, et investir », souligne le dirigeant.

« La seule façon d’atteindre les objectifs en matière d’émissions de CO2, en plus des véhicules électriques et hybrides, est d’optimiser le moteur à essence, surtout en Europe où les ventes de diesel diminuent. Ce [déclin] est irréversible ; le diesel ne reviendra pas », prévient par ailleurs M. Aschenbroich. Il estime qu’en 2030, « le marché ne sera pas 100 % électrique. Peut-être 30 % seront des hybrides rechargeables et des véhicules purement électriques. Ainsi, 70 % à 75 % du marché sera alimenté à l’essence, ce qui peut être optimisé grâce au 48 volts ».

Enfin, le président de Valeo explique que la croissance du marché de l’électrique dépend beaucoup de la vitesse à laquelle les infrastructures de recharge seront construites. « Le problème n’est pas seulement la recharge de nuit, mais le manque de bornes de recharge rapide pour les longs trajets. Il y aura probablement une segmentation du marché, avec des voitures de ville de courte portée et des voitures de longue portée. Au bout du compte, le consommateur choisira. A partir de l’année prochaine, nous aurons des dizaines de modèles différents, et le coût continuera de diminuer. Je pense que nous en sommes aux premières étapes d’une véritable révolution dans l’industrie de l’automobile, à laquelle il est très excitant de participer », déclare-t-il.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (14/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.