Fermer
France

Valeo muscle son offre pour accélérer sa conquête du marché de la climatisation

Le #Climatisation - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Sur un marché de l’après-vente en recul, la climatisation est l’une des rares activités en croissance. Le seul marché du filtre d’habitacle, qui ne constitue qu’une petite partie de l’activité climatisation, « était en progression de 5 % en 2015 », indique Jean-Michel Booh-Begue, directeur marketing de Valeo Service. La croissance de ce marché ne devrait pas se tasser puisque le parc équipé de systèmes de climatisation pourrait, d’après Valeo Service, passer de 77 % en 2015 à 90 % en 2020 (à 27,6 millions de véhicules). Pour bénéficier à plein de ce potentiel de croissance et « continuer de gagner des parts de marché », Valeo Service a décidé de renforcer son dispositif d’accompagnement des réparateurs et des distributeurs. L’équipementier a créé un pôle technique qui comprend désormais un service d’assistance avec notamment une hotline ouverte du lundi au samedi, une offre de formation avec 5 modules dédiés à la climatisation, et surtout la mise en place d’une équipe de « promoteurs techniques ». Ces cinq promoteurs, ayant tous une longue expérience de la climatisation au sein de Valeo, accompagneront sur le terrain les distributeurs et réparateurs dans la maîtrise technique des différents produits liés à la climatisation. « Notre objectif est de faire de Valeo une marque facile à travailler », souligne Jean-Claude Roques, directeur général de Valeo Service.

La climatisation est la première activité au sein de Valeo à bénéficier de ce nouveau pôle technique (avec l’embrayage). Et ce, parce que ces prochains mois devraient être marqués par une accélération des ventes de stations de charge. En effet, les fournisseurs pourraient bénéficier d’une part des achats de renouvellement des stations achetées massivement entre 2006 et 2008, puisque la durée de vie de moyenne d’une station est de 10 ans. D’autre part, l’application de la législation européenne sur les gaz fluorés devrait donner un coup d’accélérateur aux ventes de nouvelles stations de charge. Pour rappel, cette directive, baptisée Mac, interdit depuis 2014 l’utilisation du gaz R134a dans les véhicules d’un nouveau type. Cette interdiction sera ensuite généralisée à tous les véhicules neufs à compter de 2017. Les constructeurs équipent donc leurs véhicules d’un nouveau gaz, baptisé HFO1234yf, qui est aujourd’hui la seule alternative immédiatement disponible au R134a (il existe également le CO2 sur lequel travaille Daimler, qui apparaîtra en 2016 sur les Classe E et S).

Valeo Service a donc élargi sa gamme de stations de charge avec deux nouvelles stations dédiées au gaz HFO1234yf, une offrant une capacité utilisable de 5 kg (pour les réparateurs faisant moins de 50 recharges annuelles) et une de 9,6 kg. « Nous avons fait le choix de proposer des stations mono-gaz quand certains de nos concurrents proposent des stations bi-gaz (R134a et HFO1234yf), parce qu’il n’est pas possible de traiter deux véhicules en même temps avec une station bi-gaz. En outre, si la station bi-gaz est en panne, toute l’activité climatisation s’arrête. Nous sommes donc persuadés que d’un point de vue opérationnel, il est préférable de posséder une station différente pour chaque type de gaz », explique Philippe Meyer, ingénieur-formateur expert climatisation de Valeo Service. D’autant que « le gaz R134a sera encore présent en rechange pour une quinzaine d’années », ajoute-t-il. (AUTOACTU.COM 15/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.