Fermer
France

Valeo et Siemens créent une coentreprise pour fabriquer des composants de véhicules électriques

Le #Coentreprise - #Electrique - #Siemens - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les entreprises française Valeo et allemande Siemens vont créer une coentreprise pour fabriquer des systèmes de propulsion de voitures électriques et hybrides, promis à une forte croissance, ont-elles annoncé le 18 avril. « Valeo et Siemens entendent donner naissance, à travers cette joint-venture, à un acteur clé sur le marché en pleine croissance de l’électrification des véhicules », précise Valeo dans un communiqué.

Valeo et Siemens « mettront en commun leurs compétences en vue de proposer une gamme complète de composants et systèmes haute tension innovants (supérieure à 60 volts) destinés à tous les types de véhicules électriques (hybrides, hybrides rechargeables et électriques) : moteurs électriques, chargeurs embarqués, onduleurs, convertisseurs », détaille le communiqué.

Pour contribuer à cette coentreprise, qui sera basée à Erlangen (Bavière, sud), Valeo « apportera son activité d’électronique de puissance haute tension », qui emploie quelque 200 personnes, dont 90 en France. De son côté, « Siemens contribuera à travers sa division systèmes de propulsion pour véhicules électriques (moteurs électriques, onduleurs), qui compte environ 500 personnes, dont 370 en Allemagne et 130 en Chine », précise l’équipementier français.

L’électrification des groupes motopropulseurs représente une tendance lourde de l’industrie automobile mondiale, au nom de la réduction de la consommation et donc des émissions de CO2 exigée par la réglementation, en particulier en Europe à l’horizon 2020.

Dans un communiqué distinct, Siemens estime que le marché des composants spécifiques aux voitures électriques va croître de 20 % par an jusqu’en 2020, et indiqué que cette coentreprise à parts égales va se concentrer sur « les composants novateurs et abordables » pour équiper des véhicules produits « dans le monde entier ».

Dans l’Union européenne, il s’est immatriculé en 2015 près de 60 000 voitures 100 % électriques neuves, une goutte d’eau par rapport aux 13,7 millions de nouvelles automobiles mises sur les routes, mais une progression de 160 % par rapport à 2015. D’après les statistiques de l’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles), plus de 60 000 voitures hybrides neuves ont également été immatriculées l’année dernière, enregistrant une hausse de 28,8 % d’autant plus notable qu’elle a été réalisée en période de baisse du prix des produits pétroliers. (AFP 18/4/16, ECHOS 19/4/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.