Fermer
France

Valeo considère son retour dans le CAC 40 comme une consécration

Le #Prévision - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé au FIGARO (23/6/14), le directeur général de Valeo Jacques Aschenbroich explique que le retour du groupe dans le CAC 40 est une consécration et que « l’entreprise est aujourd’hui bien armée pour l’avenir, notamment pour livrer la bataille de la voiture sans conducteur face à Google ou Apple ».

« La bonne santé du marché mondial de l’automobile durera au moins dix ans. Pour que l’équipement de la Chine en voitures se hisse au niveau des pays occidentaux, les ventes annuelles doivent atteindre 30 millions de véhicules par an d’ici à 2030, soit 10 millions de plus qu’actuellement », explique le dirigeant, soulignant que, si la Chine est bien l’avenir de Valeo, le groupe doit maîtriser son portefeuille de clients et son équilibre géographique. « La Chine représente un quart de nos prises de commandes, ce qui nous permettra d’y doubler notre chiffre d’affaires dans les quatre ans qui viennent. Plus nous croissons en Chine, plus nous devons aussi croître sur d’autres marchés dynamiques : l’Asie du Sud, l’Inde, l’Amérique du Sud, mais aussi, bien sûr, en Amérique du Nord et en Europe. Voilà les perspectives sur les volumes, Valeo profitera également de la plus grande segmentation des marchés mise en œuvre par les constructeurs qui multiplient les modèles et à leur renouvellement plus rapide », détaille M. Aschenbroich. « L’industrie automobile n’a jamais été si dynamique et profitable », se félicite-t-il.

Enfin, le directeur général rappelle que « l’essentiel pour un équipementier n’est pas de grandir pour grandir, mais d’avoir la taille critique sur ses métiers », ce qui est le cas de Valeo. « Nous sommes les numéros un ou deux dans toutes nos activités. Quant à une grande acquisition, nous n’y sommes pas opposés en théorie, mais ce n’est pas la stratégie que nous privilégions. Notre obsession reste la croissance organique. Elle est forte, de l’ordre d’un milliard d’euros de plus par an », souligne-t-il.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.