Fermer
Chine

V.E. : les constructeurs internationaux appellent la Chine à assouplir ses futurs quotas

Le #Quota - #Réglementation - #Véhicules verts
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les constructeurs d’automobiles internationaux appellent le gouvernement chinois à assouplir sa future loi imposant des quotas de véhicules électriques et hybrides.

Dans une lettre commune, plusieurs constructeurs ont protesté contre ces futurs quotas, qui doivent imposer aux constructeurs de réaliser au moins 20 % de leurs ventes totales avec des modèles à énergies alternatives d’ici à 2025. Cet objectif devra être atteint progressivement, avec la mise en place des premiers quotas (à savoir au moins 8 % des ventes) dès 2018.

La lettre demande à la Chine de reporter l’introduction de ces quotas d’au moins un an et appelle le gouvernement à ajouter des exceptions ou à accorder plus de latitude aux constructeurs.

La lettre a été adressée au Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information et est datée du 18 juin. Elle est signée par le Conseil américain sur l’Automobile, par l’ACEA (association des constructeurs européens d’automobiles), par la JAMA (association des constructeurs japonais) et par la KAMA (association des constructeurs coréens).

« Etant donné que nous avons des inquiétudes communes concernant des futures réglementations sur les véhicules à énergies alternatives, nous nous sommes concertés pour proposer – dans un respect total – six suggestions de modifications qui permettraient de lever ces inquiétudes, tout en atteignant les objectifs fixés par ces réglementations », indique le courrier.

Les constructeurs internationaux veulent notamment que les modèles hybrides rechargeables représentent des « crédits » plus importants. Ils souhaitent également pouvoir acheter des « crédits verts » au gouvernement chinois.

Ils ont également indiqué qu’interdire sur le territoire chinois les constructeurs qui ne pourraient pas réaliser ces objectifs de promotion des véhicules verts serait une décision sans précédent qui risquerait de perturber le marché automobile chinois.

Par ailleurs, dans le domaine des véhicules à énergies alternatives, la CAAM (association des constructeurs d’automobiles en Chine) s’est dit convaincue que le gouvernement chinois allait reconduire sa prime à l’achat sur les voitures électriques. En effet, actuellement, les acheteurs de voitures électriques sont exemptés de la taxe à l’achat (qui représente 10 % du prix d’achat). La mesure devait arriver à expiration à la fin de l’année, mais devrait « très probablement » être prolongée. (AUTOMOTIVE NEWS CHINA 14/7/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.